Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1192430
 297  { coma ] 
La colle des femmes conserve, pendant les x" et x18 siäcles, la 
forme d'une longue tunique il manches justes sur l'avant-bras. Il ne 
parail pas qu'elle eut alors une ceinture. Cemil une seconde che- 
mise (la premiärc, un peu plus courte, älunl däsignäc sous le nom 
de robe-linge) "tombant jusqu'aux pieds, ne laissant que le cou 
dücouverl. Faite dkllofle lägbrc il petits plis, träs-ample de jupe, 
I igff  
   
   T "f 
fi?! [A  H 1'  
  M  
BÄQ, T;5311Jf_ VIIWÄ  3'! 
   f   
_t lidh RNXXI k '31! M3 Il 
Jf W WKK ffYn , "w 11;. fa  
 ah  7'  f  
vuky ä   wfsf   
_äwi N  'Er-  
rsfff '   r 
  f fffÄf   X .1 
 iffsj-Ä!  f Ü 
  f, 
   
'{_a;ff1 
elle (Huit souvent decoree de broderies au col, aux poignets et au bas 
de lajupe. Le col etait fendu par devant pour permettre de passer 
lu tete, et cette fente etait fermee par une agrafe ou un bouton. 
Ce veteincnt (Fig.  qu'on voit si souvent retaroduit sur les bas- 
reliels et miniatures du x10 siecle, etait pose sous le bliaut ou seule- 
ment sous le manteau. Dans ce dernier cas, la taille etait serree par 
une ceinture d'etoll'e ou [llLllÜL par une sorte (Fecliurpe assez ample, 
dont les bouts tombaient habituellement par devant. Le bliuut 
m.  553
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.