Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1192364
990 
la poitrine et les hanches, et est fermee par devant au Inoyen de 
boutons (Fig. 9) 1. De petits boutons n'es-rapproches permettent 
de serrer les bouts des manches du coude au poignet. Avec cette 
cotte on portait aussi le chaperon harhele et la ceinture basse 
dbrfevrerie, ät laquelle cent suspendue la longue dague. (Je VÜLB- 
9 
ment, propre a monter a cheval, porte a la ville et en campagne 
de 1350 a 1380, avec quelques legeres modifications, est d'une coupe 
gracieuse; on lui donnait aussi le nom de cotte ä chevaucher, et 
il appartenait aux gentilshommes. Dans cet exemple, la cotte est 
jaune orange, le chaperon rouge avec agremenls et les chausses 
vertes. Il est a observer que ces cottes hardies sont habituellement 
de couleurs claires, unies; on ne commence guere a les faire 
d'etoll'es brochees ou tissees de diverses nuances, ou mi-parties, que 
vers 1360. Alors aussi la cotte hardie se compose de deux vetements 
superposes : llun, celui de dessous, avec manches tries-justes et 
capuchon etroit; le second, celui de dessus, avec manches un peu 
Nlfzn" c
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.