Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1192257
279 
C01" 
aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Toutefois, ces 
collets liants ne tenaient qu'aux corsets de voyage ou de chambre; 
quant aux corsets ä parer, ils restaient decolletes (voy. Suncor). 
La forme longue et etroite des pentes des manches explique parfai- 
tement pourquoi il etait necessaire de les maintenir entre des ais, 
lorsque le vetement n'etait point porte; il ne fallait pas que ces 
bandes prissent de faux plis, ce qui eut produit le plus mauvais 
etfet, mais qu'elles tombassent droit le long de la jupe. 
Vers 1410, les corsets des femmes sont garnis de manches bar- 
belees; les corsages sont separes de la jupe par derriere et forment 
un pli horizontal a la hauteur des reins, puis descendent par devant 
sans ceinture, jusqu'aux pieds. Les jupes sont fendues lateralement 
avec agrements de passementerie ou brodes (Iig. l1)1 ; elles possedent 
aussi les deux ouvertures anterieures qui servent de manchons et 
qui permettent de relever le devant de la robe pour marcher. Ces 
corsets, comme precedemnleilt, sont tres-decolletes, et les epaules 
n'etaient couvertes, en campagne, que par le chaperon, soit enfourmä, 
dest-a-dire pose comme un capuchon avec camail, soit jete sur le 
cou comme une echarpe. Il ne parait pas que ce vetement ait per- 
siste au-dela du commencement du xvo siecle; il est remplace par 
le surcot, qui, avec le peligon et le manteau, est le seul vetement 
de dessus admis. 
A la [in de ce siecle, le mot corset ne s'applique plus qu'au vete- 
ment special de dessous, destine a serrer la taille et a matintenii- 
lu gorge; mais le mot corps est conserve a la partie du vetement 
feminin qu'on designe aujourd'hui sous 1e nom de corsage. 
COTTE, s. f. (cote, cotelle, colellette, cotiellc, lceutisäle, hert- 
gazttmotte-lzardieyLe mot cata ou cotta est employe, des le x11" sieclc, 
Pour designer une tunique a manches, commune aux hommes 
Bt aux femmes. La colle est mcme mentionnee comme vetelnent 
Special aux clercs jusqu'au xxv" siecleg. C'est donc, a proprement 
parler, la tunique. Mais, de Pepoquc carlovingienne au xvf siecle, 
sa forme subit des modiücations nombreuses. Elle est courte ou 
IÜÜS-Eue, fendue par devant ou sur les cotes, a manches larges ou 
etroites, avec ou sans ceinture; pour les femmes, avec corsage serre 
011 lache, trainante ou tombant a la hauteur des chevilles, ample 
Ou elroite, ajustee a la taille et aux hanches, ou a plis avec ceinture. 
Le Livre des nzerveillcs du 77207Z118,Hl' 
Du (lange, Glossaire, (ion.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.