Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1192097
263 
CORSET 
De eelle cui li sangs' avale 
Deux sacs par uiauiere de mule. 
Un l'en fait les [icaulx eunnaler, 
Elles lettiils amont aler. 
Et afin qu'elle semble droiele 
Lui fault faire sa robe estroivti: 
Pur les flancs, et soil bien GSLPiIlIICL" 
Alin (llfelle semble plus joincle. 
Lh ne fault panne, fors que leile; 
Mais au dessouhv. faull l'aire voile, 
Depuis les reins jusques au pict, 
Du eul de robe qui leur eliiet 
Coulreval comme uns fons de vuve. 
Bien fourre ou elle seneuve; 
Et ainsi ara lu incsehim: 
ÜPÜSlC COPIIS, gros eul et poitrine 
Par l'ordonnance qu'elle y incl 
De l'ouvrier qui s'en enlremelz. w 
Ainsi la chemise, a cette epoque, etait disposee de lagon a tenir 
lieu de corset. Si l'on examine avec quelque attention les statues, les 
peintures des manuscrits de la lin du xivc siecle, on reconnaitra 
quiletait impossible de placer un corset monte sous la robe paree 
dont le corsage semblait colle sur la peau. Il fallait donc que la che- 
mise suppleat au corset, stirtout si les dames se paraient de robes 
sans ceinture, tijustees a la taille (llg. 1); ce qui etait alors une 
mise elegziute et d'une parfaite distinction 1'. Avec le surcot ajuste 
tiuadopterent les femmes nobles vers le milieu du xve siecle, le 
corset etait de rigueur, mais ce vetement de dessous etait alors 
monte, borde d'acier et muni de la coche i. 
Quant au vetement d'homme et de femme appele corset ou garde- 
corps, et qui semble etre un pardessus ajuste, il en est fait mention 
une premiere fois dans Fllisloire de saint Louis par le sire de 
Joinville. Quand le senechal est a Acre, apres la triste campagne 
d'Egypte, malade, sans habits, ayant tout perdu, il se rend au palais 
ou logeait le roi : a Et lors m'envoie querre li roys pour 1nangiei' avec 
u li; et je y alai a tout le corcet que l'on m'avait fait en la prison 
K des rongneures de mon couvertour  n. ("Je-tait une sorte de 
souquenille avec manches. 
1 Le sein.  
2 LI: Miroir (le nzariage, {vuüsics mflfluslache Dcsuhanups. 
3 Voyez HUTTE.  Manuscr. Bihlinth. impü1'., fraufgais, Tristan cl Yseull, l: Il (lin 
du xxvB siixcle). 
" Coche, husr: de hois miner: posd- sur le duvunk du corset des fenuncs. (Voyez Villmx, 
Poäsies, (vdit. de Jamnct, p. 3506.) 
 S. de Joinvillc, Hist. de sain! Louis, (ilit. d.) M. Nat. de Wzzilly, p. 143.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.