Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1192047
COL, 
COLLET! 
eää 
visibles, fermaient ces collets hauts par devant, et il fallait qifils sui- 
vissent exactement la forme du cou et des epailles. Un etroit passe- 
poil de fourrure les bordait par le haut, et laissait a peine voir le 
bord frise d'une chemisette plissee embrassant totalement le cou. Une 
chaine, on ganse d'or, etait posee a la base de ce collet et portait un 
petit medaillon. Cette mode dura peu (1390 a 11405). A dater de cette 
derniere epoque, la coupe des robes de femme, il la ville ou pilPäBS, 
8 
  x 
 X 
 X 
 N 
 JX 
IäWiXX-Exxx 
 
ÄQF, 
 fÜyycfÜygf-ah   5' 
   
 A, 1 
; 49 W 
fi? f 
laissait le cou nu. (les robes etaient ajustees ä la taille, les manches 
etroites et longues; un large collet de fourrure setalait sur les 
epaules, le dos et la poitrine. Dessous ce collet, lorsque les dames 
sortaient parla ville ii pied ou montees sur une liaquenee, on posait 
une sorte de collerette de velours noir avec collier d'or par-dessus 
(fig. 8) 1. Cette parure ne convenait toutefois qu'aux dames nobles 
et aux riches bourgeoises, qui des lors ne se faisaient pas faute 
d'imiter les modes de la noblesse. Les jeunes femmes tres-elegantes 
f Blaunsm 
impür 
issarl, 
fram, 
environ MM
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.