Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1191681
(IOIFFU 
222 
au-dessus des oreilles. Ce genre de coiffure est adopte parles ducs 
de Berrit, de Bourgogne, par le comte dlermagnac, par les Dunois, 
les la Hire, les Juvenal des Ursins, les Duchfttel, les Pothon de 
Xaintruilles, par le dauphin lui-meme, Charles VII, etc. Les hour- 
geois alors tenaient aussi, sous le chaperon, les cheveux courts 
(voy. CHAPERON). 
Les gentilshommes qui portaient les armes conserveront cette 
mode jusqu'a la fin du regne de Louis XI. Les cheveux longs ne se 
voient que sur la tete des jeunes nobles, qui se piquaient delegance. 
Sous Charles VIIl, toute la noblesse reprit les cheveux longs, coupes 
droit sur le front, et tombant sur les oreilles et sur les epaules en 
masse et sans frisures (vov. CHAPEAU) (fig. 16 et  
Si les guerres malheureuses du commencement du xv" siccle 
eurent quelque intluencc sur la coiffure des hommes, il ne parait pas 
qu'elles aient diminue en rien le luxe de la parure chez les femmes. 
Jamais peut-etre Fextravagante richesse de la coiffure ne fut poussee 
aussi loin parmi le beau sexe que pendant ces tristes annees, de 
111-00 ii 1450; et les cheveux ne comptaient que pour une faible 
part dans ce luxe des ornements de tete : chaperons, couvre-chef, 
chapcls, cornes, cornettes, hennins, tourez, noeuds, fremillets, 
chaines, composaient les echafautlages les plus etranges. Cependant, 
des le temps de Charles V, il semblait que le luxe des coiffures de 
femme ne put etre depasse. On en peut juger par cet exemple : 
a Kathellot la chapelliere, pour .I. chapel de bievre? a parer, ouvre 
a sur un fin velluau (velours) vermeil de grainne, ouquel chape] avoit 
a enfans fuis d'ex nue pres du vif, qui abatoient glans de chesne dont 
u les tiges estoient de grosses perles et les feuilles d'or de Chippre a 
a un point, les quelx glans estoient de grosses perles de compte, et 
u par dessoubz les chesnes avoit pors, sengliers, fais d'or nue pres 
c du vif qui mangeoient les glans que les diz enfans abatoient, et par 
a dessus les chesnes avoit oiseaux de plusieurs et eslranges ma- 
a nieres faiz d'or nue prcs du vif le miez que l'en povoit, et la ter- 
u rasse par dessoubz les pors, faicle et ouvree de fleurettes d'or a 
u un point de perles et de plusieurs petites bestelettes semees par 
u my la dicte terrasse. Lequel chapel estoit cointi par dessus de 
u grans fjuintefeuilles d'or soude, treillie d'or de Chippre par dessus 
1 Slaluc de Bourgcs. 
2 Lcbibvrc üluil un petit animal assez semblable ä la loutre; sa fourrure (wtail forl 
CSÜIIIÜO pendant le xrv" sibvlc. Le hiL-vrc a donnü son nom ä 1a petite riviäre qui sujette 
dans la Seine en anmnl de Paris,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.