Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1191151
CHAUSSURE 
w sollers  v  Dans le Journal de la depense du roi Jean en 
Angleterreü, nous voyons qu'il est fourni, a pour Monseigneur Phi- 
u lippe, '17 paires de souliers et 3 paires cfestivaux. Le roi fait 
w delivrer une paire destivaux a son fou, maistre Jehan, laquelle 
w conte 4 s. 2 d. w 
Ces bottes molles etaient fort en usage a la {in du xlve siecle et 
pendant le cours du xve. Alors, les hommes portaient des habits 
serres, des hraies et chausses collantes; les estivuux etaient donc 
souvent necessaires. 
La figure 17, copiee sur l'une des images qui decorent les parois 
d'un coffre recouvert de cuir gaufre, faisant partie du musee de 
Cluny 3, represente un jeune homme portant l'habit de la {in du 
Pegne de Louis XI; il est chausse destivaux. 
Ce qui precede montre combien la chaussure elait, pendant le 
moyen age, et principalement pendant les XIVÜ et xve siecles, une 
partie importante de l'habillement, et combien les gens riches se 
plaisaient ä les varier, il les porter fraiches et de bon air. Ce passage 
CVEusLache Deschamps fait, d'ailleurs, connaitre que la chaussure etait 
au xiv" siecle un objet de depense assez considerzilmle : 
Regarde ä quelz pärils h 
Uofres. 
IIUB 
Il s'agit, pour 
convenable : 
femme, 
de tout ce qu'il 
faut pour 
tenir un 
Pflllg 
Clmussement te fault et solers, 
Pour les venues, pour les alors. 
De hlanv, de noir et de vermeil, 
L'un de blanc, l'autre dcspareil f, 
 Qui soient fait comment qu'il prangne, 
Estroiz, escorchiez ä poulaine, 
u Ronde, deliee et agile, 
u Tant qu'om la voye par la rue; 
l- Aucune foiz soient ä las, 
u A bouclettes, puis hauts, puis bas, 
v Selon Peste ou les yvers, 
 Et la saison des tems divers, 
H Fault chances et cotte hardie 
a Courtelette, afin que l'en die : 
f- Vez-lä biau piet et faiticetä. w 
de r-luaussures. 
couleur, l'un blaun 
' Ce passage indique assez que les grands changeaient souvent 
2 1359. 
f Le martyre de saint Etienne. 
' 011 portait alors (vers 1365) des souliers däpareillüs comme 
exfmPle, l'autre bleu, ou rouge, on vert. 
9 L? Jlirofr de mariage. 1- Fuiiivet v, joli. 
paf
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.