Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1191107
(IHAYSSIÜRFÄ 
166 
souliers de la meme epoque f. Les poulaines skillongeaient si bien, 
qu'il devenait n'es-difficile de marcher avec ces longues pointes 
flexibles, aussi les alLacha-t-on, soit 51 la patte anterieure du soulier, 
ainsi que le montre la figure 14, soit ä la jarretieie, par des chai- 
74 
nettes d'or ou d'argent. Ces ehainettes etaient 1aarfois garnies de 
sonnettes. Des elegants trouvaient plus convenable de relever la 
poulaine naturellement (fig. 15 en A) au moyen d'un {il darchal 
masque sous Tetoffe, et de terminer la corne par un grelot. ou une 
houppe, une lleur. Notre figure 15 2 montre, en outre, comment on 
se servait de patins de bois avec bride pour ne pas salir les souliers, 
si l'on sortait des appartements. En B, est un soulier de bourgeois 
de la meme epoque, avec patin preservatif de la boue, et en C 
une botte de personnage noble, de meme avec poulaine et patin 3. 
La mode des poulaines s'etenclit meme aux armures (voy. la partie 
des ARMES), si bien qu'il etait impossible a un homme d'armes de 
marcher. 
Le temps de la vogue des poulaines est compris entre les annees 
1390 el 1440, et elles atteignent leur plus grande longueur vers 
14220. A dater de cette epoque, on les voit se raccourcir, puis dispa- 
railre vers la lin du regne de Charles VII. Alors. et jusque vers 
Tannee 1470, elles ne sont plus portees que par des eleganls allardes 
et des personnages attaches aux anciennes modes; au contraire, les 
1 Mss. de la Bihlioth. impGr. 
2 D'une peiulure de la fin du 
3 GaignC-rcs. 
XIVÜ siäl 
00 
l. Ternaux-Co 
11m1
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.