Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1190986
CIIAUSSES 
154 
Par force, le compagnon consent il livrer ses chausses, 
demande il l'homme d'armes, en ächange, les siennes : 
mais 
L'homme armä, sans penser mal, 
Lui ottria bonnement, 
Disanl; : Tcnüs mon cheval. 
A la terre Volume armd 
a Sasisl; pour soy descaucher ; 
u Les cauches dontfay parlcä, 
u Commencha 51 recaucher. 
a Quand l'autre lui vit muchicr ' 
u L'autre jambe, il s'avisa 
a Qu'il faisoit bon chevauchier, 
(1 Lors sur le cheval monta. 
Le compaignon s'en alla 
Sur le cheval bien montäs. 
L'autre cric : Hola ! hola ! 
Tenos vos cuuches, tenus ! 
 Certes vous vous abusäs ; 
Mes cauches vous duisent bien (vous vont bien), 
Vous en esles bien pzn-os, 
Mais ce cheval sera mien 2. v 
Cette assez plaisante chanson indique clairement que ces chausses 
etaient faites comme sont faits nos pantalons a pieds; c'est quand le 
compagnon voit que l'homme (l'ai-mes a passe une jambe et sapprete 
il passer l'autre, qu'il prend son temps pour decamper. Ces cliausses 
rentrent donc dans la forme des braies de la derniere epoque du 
moyen age (voy. BRAIES). 
On donnait aussi le nom de cliausses semelees a des bottes molles 
qu'on portait pendant le xve siecle : 
Bounctz conrtz, chausses SGIIIOÜÜOS 
Taillües chez mon cordoucnnicr 
Pour porter durant ces gellücs 3. H 
Villon parle aussi de ses chausses 
jambe et laissant le pied nu : 
O11 
houseaux 
116 
prenant que 
1s avant picdz 
Et mes housaulx szn 
1 Muchzkzr, cacher ; s'entend ici comme passer l'autre jambe. 
f Chants histor. et popul. du temps de Charles V11, puhl. 
Lincy; Aubry, 1857. 
3 Villon, Petit Testament, xxx. 
4 Ibz'd., xxnf. 
Roux
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.