Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1190802
CIIASEBI 
116 
1-2 
chapeau, l'habitude de les porter sur Fepaule se conserva. Mons- 
trelet rapporte que, quand le duc de Bourgogne entra dans la ville 
de Gand, le batard d'Armagnac etait il cheval, pres de lui, a le cha- 
peron sur Fepaule a. 
Voici (Hg. il) deux personnages saecostant, ainsi representesl : 
a Et fit maniere de mettre son chaperon qui sur son epaule 
a estoitg..." a) Lorsque le chaperon etait pose ainsi, retourne, sur 
Pepaule, pour le maintenir, la queue etait enroulee autour du cou, 
ainsi que le fait voir notre Iigure. 
Les gens du parlement, les avocats, les ecclesiastiques, portaient 
des chaperons fourres; aussi les designait-on ainsi. Quand du Gues- 
clin reelame de Charles V des secours en argent, le roi cherche a lui 
faire entendre qu'il ne peut lever de grandes sommes dans le royaume 
sans fouler ses sujets : a He sire, reprend du Guesclin, que ne faites 
(4 vous saillir ces deniers de ces gros ebaperons fourrez, c'est assa- 
a voir prelats et avocats, qui sont des mangeurs de ehretiensa. n 
Dans les Cent Nouvelles, il est question a clung chaperon fourre 
a du parlement de Paris" v. En campagne, les hommes d'armes 
portaient le chaperon en place du heaume ou bacinet, qu'on ne 
mettait qu'au moment de combattre. Jeanne Dare portait l'habit 
d'homme et le chaperon dechiquete 5. C'est sous le regne de Louis XI 
que cette coiffure cessa cletre portee, si ce n'est par les gens de 
robe. Sous Charles VIII, les vieilles gens meme ne portaient plus 
le chaperon, qui etait remplace par la coiffe et le chapeau. 
"CHASUBLE, s. f. Vetemeitt sacerdotal (casula). C'est, dit Guil- 
laume Durand, la parva casa s, l'habit ferme auquel les Grecs avaient 
donne le nom de nxavifu, et qui, dans la primitive Eglise, peut etre 
confondu avec la cape (voy. ce mot). Originaire-ment, en effet, la 
chasuble est un vetenteltt completement circulaire, perce d'un trou 
au centre, pour passer la tete (fig. d). Porte, ce vetement affectait 
l'apparence presentee dans la figure 2 de l'article ÜHAPE. 
Quelques auteurs ont pretendu que la chasuble primitive trainait 
a terre. Aucun Inonutnent ne peut faire admettre cette hypothese. 
a Comme une petite maison, elle couvrait entiercment lihomme D, 
1 Ms. des Chron. de Ifroissart, xvP siüclc, Bihlioth. ixupün, fm 
2 Cent Afouv. noua, nouvelle XXXll. 
3 Mäm. sur Berlr. du (luesclin (C011. des mäm., l. l, p. 566). 
" La Dame ü trois nzaris, nouv. LXVIl. 
 Journal d'un bourgeois (le Paris sous Clam-les V11 (C011. des 
B Iiaiionafe, lib. I, cap. m, 
Colhcrl, 
8323. 
1216711.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.