Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189399
AGBAI 
de Glotilde, et qui se trouve aujourd'hui dans Feglise de Saint-Denis, 
est ornee d'un de ces fermaux attaches simplement au haut du corsage 
et ne retenant point le manteau. Cette plaque est circulaire, decoree 
de gros chatons tout autour avec [Jartie renfoncee, unie au centre, 
probablement remplie autrefois d'un morceau de patte de verre. 
 f 
  "L.   
     " fÄ-Ü 
      
  J "u   l    XWÄÄÜÄWKXXÜYÜÄÄ, x52,   
7""    11H Wflld KNKK  "XMÄX  
 J Wrfiww    Nivfwwfzäv  
  Mm; W   3 
"MW" U"    LÄJW  w 
     
  w Mu, ÜQQXVXXXÄlÜikXÄIÄXxX   W 
av; W"WÜIÜVJrrvwfwf   
       
   LWW, W  43 m 
f-     f  
   f"   1,41" 
 _   
    
Qkawmp J'y   m 
xx  
Sur la chasuble des eveques du X111" siecle, au-dessus du pallium, 
est presque toujours posee une de ces larges plaques ornees de 
pierreries, qui ne sont qu'un ornement et rappellent le pectoral du 
grand pretre du temple deJerusaIem (fig:  Mais revenons aux 
fflrmaux ayant une destination utile, et d'abord aux fermaux de 
manteaux. La libule merovingienne s'attachent difficilement. Il fallait 
ramener devant soi les deux bords du manteau, puis les rejeter sur 
Vepaule lorsqu'ils etaient reunis, ou bien les l'aire attacher par un 
serviteur; on abandonna donc, au x11" sieole, cette libule, et on la 
Femplaga par des agrafes, dont les deux parties etaient cousues aux
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.