Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189380
AGRAFE 
sieurs übulcs semblables ä celle-ci, et M. Hucher en donne une autre 
concue suivant le mome principe, possädant encore sa laroche, et 
provenant (Pun des cimetiäres meärovingiens du Maine 1 (Hg. 3). 
Par exception, sur cette derniäre Übule, on lit gravo le nom du 
Christ : XPSTO. Uagrafe märovingiennc se portait sur Väpaule 
Ra 
5 
droite habituellement, pour laisser le bras droit libre entre les bords 
du manteau. Elle bridait meme quelque peu le haut du bras, et 
c'est ce qui explique pourquoi il etait necessaire de lui donner au- 
tant de prise sur Petoffe. Les agrafes circulaires. en forme de medail- 
Ions, etaient plutot des attaches de chapes, et se posaient sur la 
poitrine. (les sortes de bijoux etaient en usage pour les vetements 
sacerdotaux: le cabinet des medailles a Paris conserve une de ces 
plaques, qui est fort interessante a tous les points de vue, et qui 
provient du tresor de l'abbaye de Saint-Denis. Elle consiste en un 
beau camee antique "l; serti en or avec monture, qui parait dater 
du x1" siecle. Trois gros rubis et trois saphirs entourent le camee. 
Entre les pierres sont des groupes de perles assemblees par trois 
(fig. 4). En A, nous donnons un fragment de la monture qui regoit 
les tiges B, auxquelles sont attachees les perles et les bates C, avec 
griffes qui maintiennent les saphirs et rubis. (le beau bijou etait 
certainement un de ces fermaux de chape poses sur la poitrine. Des 
statues des Xlle et Xlll" siecles nous montrent ces sortes dugrafes 
pectoralcs, qui n'etaient parfois qu'un ornement et etaient fixees sur 
le haut de la robe. La belle figure du x11" siecle, provenant du portail 
de Feglise Notre-Dame de Corbeil, designee faussement sous le nom 
1 Voyez, dans le Bulletin monumental de M. de Caumoul, t. XX, p. 389, 
insäräe par M. Huchcr sur cet objet. 
2 TC-te düuguste, sardonix, grandeur dbxäcution, no 190 du Catalogue ga" 
raisonnd des cannäes, etc., exposes dans le cabinet des mC-dailles, rüdigä par 
bouillet, conservateur. 
Enfsral et 
M. Cha-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.