Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189351
SEPTIEME 
PARTIE 
VETEMENTS, 
BIJOUX 
DE 
CORPS, 
OBJETS 
DE 
TOILETTE 
Q 
AGRAFE, s. f. (a Äche, a fice, fermait, frumal, fermours, fcrnzillct, 
fremillet, fremazts, tasel, tasial) 1. La fibule antique est le point 
de depart de ce bijou, qui etait destine a reunir sur Fepaule ou sur 
la poitrine les deux bords du manteau ou de la chape, et encore 
ä fermer l'ouverture anterieure de la robe. La variete de forme des 
agrafes adoptees aux diverses epoques du moyen äge est infinie. 
Depuis la fibule gauloise, qui ressemble a ce que l'on nomme au- 
lüllrdhui une broche, jusqu'au fermail a plaques et au fremillet de 
ceinture du xve siecle, on trouverait cent exemples differents de ces 
Objets adoptes pour les vetements des deux sexes et par toutes les 
classes. Le fermail se distingue toutefois parfaitement de la boucle : 
celle-ci, cousue ou rivee ä Fextremite d'une courroie ou bande 
d'etoffe percee de trous, permet de serrer plus ou moins cette cour- 
roie autour de ce qu'elle doit maintenir; tandis que le fermail, 
Fagrafe, reunit simplement deux parties d'un vetement, soit au 
moyen d'une broche, comme la libule antique, soit au moyen de 
deux mordants. Uagrafe est meme quelquefois composee de deux 
parties cousues aux bords opposes du vetement, parties qu'on 
1 Tasse! en anglais,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.