Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1184916
COURTE- 
POINTE 
84 
facilement soustrait, ou de le porter en croupe, de le reunir au ba- 
gage charge sur des betes de sommek 
La figure 8 explique la disposition des deux plaques de fer 
appliquees l'une sur l'autre; la charniere occupe toute la largeur 
du coffret et est formee par les plaques de fer battu qui lui servent 
d'enveloppe (fig. 9). 
L'Italie fournit beaucoup de ces petits meubles : on en trouve 
encore dans les tresors de nos eglises; ils sont generalement d'os 
ou d'ivoire sculpte et de marqueterie. Le tresor de Peglise de 
Saint-Trophime dlArles en possede un fort remarquable, qui parait 
remonter au XIIIB siecle (P1. IV)? Celui de la cathedrale de Sens en 
conserve un autre du Xlve siecle. On en voit un grand nombre dans 
nos musees et dans les collections particulieres.  
COURTE-POINTE, s. f. (coustepointe, keutespointe). Grande cou- 
verture doublee et piquee, que l'on posait sur les bancs et tous les 
meubles pouvant servir de sieges ou de lits de repos. 
a  Uempereriz fist traire les dames et les damoiselles en une 
a autre chambre, et entre li et le vallet sfasistrent sor une cheuchc 
a (un coussin) d'une coustepointe coverte et d'un drap de soieg. s) 
On admet volontiers que les meubles du moyen fige etaient de 
formes incommodes et depourvus de garnitures d'ctoffes, parce que, 
dans quelques musees, on voit des chaires de bois, de la fin du 
XVe siecle ou du commencement du XVIÜ, a dossiers droits, couverts 
de sculptures souvent, qui otent toute idee de s'appuyer. Mais ces 
meubles d'apparat ne servaient guere et n'etaient places dans 
les appartements que pour la montre. Ce n'etaient qu'a l'occasion 
de certaines solennites que le chef de famille se placait entre les 
bras de ces chaires richement sculptees et recouvertes d'ailleurs 
d'un epais coussin. 
Quant aux meubles d'usage, ils etaient bien garnis, non a de- 
meure, comme le sont les notres, mais au moyen de ces coussins si 
nombreux mentionnes dans les inventaires du moyen äge, et de ces 
courtes-pointes jetees sur le tout comme une housse, courtes-pointes 
faites d'etoffes moelleuses, epaisses, doublees et piquees. 
Getusage permettait d'entretenir les etoffes des meubles, de les 
' Nous devons ce petit meuble ä M. Alaux, architecte de Bordeaux. Les dimensions de 
cc coffret sont : longueur, 011517; largeur, 01'313; hauteur, 0m10. 
2 Le dessin de cc coffret nous a ätä (lonnä par M. Rävoil, architecte in Nimes. 
a L0 Roman des sept Sages, manuscr. Biblioth. naL, fonds Saint-Germain, no 1672.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.