Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1184791
CHASSE 
devant lui Jesus-Christ en croix. Le Saint-Esprit, sous forme d'une 
colombe, sort de la bouche du Pere et descend vers le crucifix. 
Uabbe Guillaume, qui lit execilter cette chasse, etait a la droite du 
Pere, en habit de religieux, la crosse en main et la mitre en tete; 
le roi Eudes etait a sa gauche, revetu des insignes de la dignite 
royale. A l'autre extremite se voyait egalement, sous une archivolte, 
saint Germain en habits pontificaux, ayant a ses cotes saint Vincent 
et saint Etienne, patrons de liabhave, en habits de diacres. Cette 
chasse, surmontee d'une fleche ajour, n'avait qu'un metre environ 
de longueur; elle etait supportee par six figures d'hommes, de 
cuivre dore, tenant des phylacteres sur lesquels etaient graves des 
vers a la louange de ceux qui avaient contribue a faire cxecuter 
ou a decorer tant llancienne que la nouvelle chasse. Des pierres 
precieuses qui avaient ete posees sur l'ancienne chasse donnee par 
Eudes, comte de Paris, entrerent dans la decoration de celle-ci; 
ces pierres precieuses etaient au nombre de deux cent soixante, 
les perles au nombre de quatre-vingt-dix-sept'. Un grand nombre 
de chasses furent ainsi refaites pendant les X1110 et xlvt siecles et" 
au commencement du XVÜ. Beaucoup furent vendues ou detruites 
pendant les guerres desastreuses de llinvasion anglaise. Louis XI 
repara ces pertes, si toutefois elles etaient reparables, On fit 
refondre encore beaucoup de chasses neuves au commencement du 
xvrf siecle, les termes des anciennes chasses nletant plus dans le 
goüt de ce temps; les guerres religieuses de la lin de ce siecle en 
detruisirent une quantite innombrable. Pendant la Revolution, la 
plupart des chasses qui avaient une valeur intrinseque furent 
envoyees ala monnaie et depuis, le clerge, les fabriques, les ont 
vendues, souvent a vil prix a des amateurs ou brocanteurs, ou les 
ont echangees contre des ornements de mauvais goüt. Aussi, en 
France, les chasses anciennes de quelque importance, et surtout 
exeeutees en matieres precieuses, sont-elles fort rares. 
Les chasses ne contenaient pas seulement des corps-saints; elles 
etaient destinees aussi a renfermer certaines reliques pieuses. 
On designaitfarmoire de vermeil contenantles precieuses reliques de 
la Sainte-Chapelle a Paris sous le nom de la grande-chctsse. Dans 
Peglise cathedrale de Chartres, la chemise de la sainte Vierge etait 
eonservee dans une magnifique chasse donnee en 896 par le roi 
11,0 marche P3556 par Pabbe Guillaume avec Jean de Clichy, Gzfuthief lmfoutr: et 
Guillaume Boey, orfävrcs ä Paris, est donnfä tout afl IOUS dans läiffciäeätlgs lilggelyei: 
de PHist. de l'abbaye roy. de Saint-Germaan des Pres de dom Bou1 ar  P  
fort curieuse.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.