Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1184724
 67  l CHASSE ] 
Autant qu'on peut en juger par les representations peintes ou 
sculptees, ces chasses primitives etalent d'assez grande dimension 
pour contenir un corps ayant conserve sa forme; lorsque ces coffres 
de bois tomberont de vetuste, ou semblerent trop pauvres au milieu 
du luxe deploye dans la decoration interieure des eglises, on les 
remplace par des chasses de cuivre repousse ou iemaille, d'argent 
blanc ou de vermeil. Alors les restes des saints ne devaient plus pre- 
senter qu'un amas d'ossements separes; il n'etait plus neccssaire de 
donner aux chasses les dimensions d'un cercueil : l'emploi du metal, 
par sa valeur aussi bien que par son poids, devait necessairement 
contribuer a faire adopter, pour des chasses transportables , des di-Ä 
mensions qui pussent permettre de les porter, et qui ne rendissent 
pas leur fabrication trop dispendieuse. 
C'est a la lin du X119 et pendant les XIIIe et XIV" siecles que presque 
toutes ces anciennes chasses de bois peint ou revetu de lames minces 
de metal furent refaites. En diminuant leur grandeur, en les fabri- 
quant avec des matieres plus precieuses, on changea leur forme et 
leur position. Elles perdirent l'aspect de coffre, de cercueil, qu'elles 
avaientgeneralement conserve, pour prendre la forme de petits mo- 
numents assez semblables a des chapelles ou meme a des eglises; 
au lieu d'etre placees sous l'autel, comme le sepulcre primitif du 
saint, on les eleva et on les suspendit sous des dais, sortes d'exposi- 
tions de bois peint et dore, de pierre ou de metal, disposees der- 
riere les autels. On les descendait de ces expositions, a certains 
jours de fannee, pour les placer sur l'autel meme ou sur le retable, 
ou pour les porter processionellement dans Peglise, dans la ville 
Ou dans tout un diocese. Quelquefois meme on faisait voyager les 
chässesjustjue dans des pays eloignes; elles etaient accompagnees 
de religieux qui les offraient a la veneration des fideles, et recevaient 
des dons en argent destines a Pachevement d'une cathedrale, d'une 
abbaye, d'une eglise. 
Les translations de reliques, leur passage a travers les villes, 
etaient l'occasion de ceremonies imposantes. Les chasses etaient 
ordinairement transportees par des clercs, sur des pavois et des 
brancards. Sous ces pavois, on attachait des cassolettes dans les- 
quelles brülaient des parfums (fig.  
Quand les corporations laiques eurent acquis, au X1116 siecle, une 
1 Sculpture de l'un des chapiteaux de la crypte de Täglise de Saint-Denis en Frange, 
Ces chapltaux apparnennent ä la construction conservde par Sugcr, et paraissent ätrc 
du commencement du x"- sxäcle.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.