Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1184679
CHAR 
52 
a couchant (le drap recouvrant le corps). Le poisle clcve fut soustenu 
a par quatre des plus grands du pays de Bourgongne.....  n 
Vers le commencement du xvl" siecle, de certaines modifications 
furent apportees dans la construction des chariots de voyage; On fit 
alors des entrees laterales entre les deux roues. Voici (fig. (i) un 
chariot de cette epoque, execute en sapin, qui existe encore dans le 
bätiment de la douane de Constance. La figure 7 donne les extremites 
  51'      J 
i iäiääi? EF 
x G1 '35  
XÄÄRÄÄJÄÄÄKÄXfIWÄVÄ t1  in gw  7,; 
n "ÄWVN  N Ww?    [f F; 
XXÄKX XXAL'N"Ä"AÄÄN m!  l? J: MÄfÄv-Äviflfffl 
 WXEINEAÄX M t x" W   
       
n, gll 
"M     
de ce vehicule, qui ne parait pas avoir ete pose autrement que sur 
deux essieux. Les deux banquettes se regardant, le plancher et les 
accoudoirs etaient garnis de tapis mobiles. Quelquefois (si lion s'en 
rapporte aux gravures du xvie siecle) les deux entrees etaient munies 
de marchepieds fixes sur lesquels tombaient les tapis, et une sorte 
de capote a soufflet pouvant s'abattre et se relever etaitposee sur les 
dossiers et les accoudoirs, au-dessus de llune des deux banquettes ou 
sur les deux. Ces voitures prenaient le nom de coches? Il ne parait 
pas qu'elles fussent suspendues avant le milieu du xvit siecle. Ce 
premier systeme de suspension consiste en deux courroies passant 
longitudinalement sous le coffre (tig. G A). Cette suspension fit don- 
ner a ses chars le nom de chars branlants. 
Quant aux charrettes a deux roues, que nous trouvons dans les 
manuscrits des xve et xvit siecles, elles different si peu de celles qui 
sont encore en usage aujourdlhui, qu'il nous semble inutile d'en 
donner un exemple. 
' Enterrement du duc Philippe de Bourgogne, 1467 (Mem. d'0liv, de la Illarche). 
a La Coche, poäme de Marguerite, reine de Navarre, man. du XVIc siücle, orne de 
onze miniatures. Bihlioth. de M. J. Pichon, präs. de la Soc. des bibi. frang.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.