Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1188886
CONCLUSION. 
431 
tres-serieux, et nous avouons qu'il faut avoir l'esprit mal fait pour 
s'en facher ; mais ce qui n'est (pfun travers d'esprit chez un parti- 
culier devient une ineonvenance au premier chef lorsqu'il s'agit des 
objets destines a l'usage du culte religieux, par exemple. Or, depuis 
qu'il s'est fait une reaetion chez nous en faveur des arts du moyen 
fige, nous voyons nos eglises se remplir de meubles soi-disant go- 
thiques, ridicules par la forme, insuffisants par la matiere et Fexep 
eution, et qui n'ont d'autre avantage que de perir promptement. Le 
zele, respectable, mais peu eelaire souvent, des eeclesiastiques, la 
modicite des ressources dont ils disposent, les ont mis a la discre- 
tion de cette classe de labrieants qui avilissent leur profession en 
produisent a bas prix des objets qui, par leur nature etleur destina- 
tion, exigent sinon du luxe, au moins du soin, un travail conscien- 
cieux, du savoir et le respect pour tout ce qui tient au culte. C'est 
la une chose funeste, et a laquelle les esprits cclaires dans le cierge 
apporteront certainement un remede 1 car, pour quelques dignes 
devotes emerveillees devant ces productions barbares, il est beaucoup 
de gens qui sattristent en voyant nos egliscs se garnir de meubles 
d'un goüt deplorable, pretant a rire, ma] faits, ineonvenants meme, 
et qui, sous la dorure et les oripeaux, cachent les matieres les plus 
fragiles ou les plus grossieres, un art sans forme, une execution 
miserable. La pauvrete decente et modeste commande partout le 
respect et la sympathie, mais la pauvrete qui se cache sous l'appa- 
rence du luxe et de la richesse, et laisse voir, maigre qu'elle en ait, 
les haillons sous la pourpre, n'est plus la pauvrete : c'est la misere 
vaniteuse qui m'excite que la pitie et la raillerie. 
Parmi ces splendeurs a bon marche, ce faux gjoüt et ce faux luxe, 
nous sommes ravi quand nous trouvons un banc bien fait, une 
bonne table de ffhene portant d'aplomb sur ses pieds, des rideaux de 
laine qui paraissent. etre de laine, une chaise commode et solide, 
une armoire qui s'ouvre et se ferme bien, nous montrant en dedans 
et en dehors le bois dont elle est faite et laissant deviner son usage. 
Esperons un retour vers ces idees saines, et qu'en fait de mobilier, 
comme en toute chose, on en viendrait comprendre que le goüt con- 
siste a paraitre ce que l'on est et non ce que l'on voudrait etre.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.