Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1188485
FABRICATION 
DES 
MEUBLES, 
395 
a de visiter vos ateliers, et qui voudraient bien voir quelques-unes 
a. de ces belles pieces de fonte que vous avez chez vous. _ Soyez 
a les bienvenus, messieurs, dit Alain, vous me faites honneur: je 
a vous ferai voir ce que j'ai de meilleur, et si vous restezaParis,vous 
a pourrez, si bon vous semble, voir couler cette piecc queje termine 
f: et qui sera prete a fondre dans un mois environ. On ditquej'ai des 
a secrets, mais ce sont la des contes; mon secret est de savioir mon 
a metier etde nejamais rien negliger. Si les fondeurs, mes confreres, 
a ne reussissent pas comme moi, c'est qu'ils ne mettent pas a leur 
a travail le temps et la patience qu'il-faut y apporter, ou qu'ils crai- 
a gnent la depense. A Paris, on veut aller trop vite en besogne, et 
u pourun fondeur, le temps et le soin font les trois quarts du travail. 
a J'ai etc longtemps en Brabant, en Bourgogne, en Allemagne et en 
a Italie, ou il se trouve de bons fondeurs, que l'on paye bien, parce 
a que, dans ces pays, on estime leur travail,etsi l'on me trouve habile 
a ici, c'estque je n'ai pas perdu mon temps en chemin etne me suis 
a pas amuse, comme tant d'autres, a blainer ce qu'ils voient chez les 
a etrangers, sans songer a profiter de ce que ceux-ci savent et prati- 
K quent mieux que nous. (Yestalllilan etaVenise quej'ai appris a me- 
a langer les metauigehose d'une grande importance pour nous; que 
a j'ai vu comment on preparait de grands modeles et comment on 
a fait penetrer le metal en fusion jusque dans les parties les plus de- 
a lieates du moule. Ne croyez pas qu'en France on ne sut pas fondre 
u autrefois; il y a un siecle et demi, nos dcvanciers savaient bien 
a leur metier, et vous en aurez la preuve si vous allez a Saint-Remi 
a de Reims, par exemple  Vous verrez dans le choeur des religieux 
a un candclabre qui est aussi beau comme fonte que le grand chan- 
a deliera sept branches de Milan 2. J'ai recueilli dans mes voyages 
a quelques bellespieces queje conserve commemodeles ; je voudrais 
a les vendre que je ne pourrais en tirer un bon prix, car cela est 
a passe de mode, et aujourd'hui on ne veut plus que des pieces de, 
a fonte toutes remplies de petites figures, de niches, de colonnettes, 
(t de feuillages, de clochetons : cela est surprenant, mais c'est, entre 
f Un fragment du eandelabre de Saint-Remi de Reims se voit encore dans le musee de 
eetlze ville; c'est une des plus belles pieees de fonte que nous connaissions : ce candelabre 
fut fabrique vers le fin (lu x11" sieele. Mais l'une des pieees de fonte de cuivre les plus 
remarquables que l'on puisse voir est le grand chandelier qui appartient ä M. Espaular, 
au Mans. Il est fondu sur cire perdue, et date du xne sieele. (Voy. les Mdlang. archäol, 
t. lV. des RR. PP. lllartin et Cahier, et le Dictionnaire, partie USTENSILES.) 
' Ce chandelier existe encore dans le tresor de la eathedrale; il a eue publie dans les 
Ami. archäol. de M. Didrou.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.