Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1188189
FABRICATION 
DES 
MEUBLES. 
379 
a courir les loircs toute l'annexe : eh bien! il n'a jamais laisse ce 
a coffre chez lui, toujours il le porte a cheval, en croupe, ou en 
a chariot; il me l'a rendu pour reparer les coins qui sont uses et y 
a mettre une serrure neuve a secret comme celles que je fais fabri- 
a quer depuis peu. lTailleurs, il pourrait servir longtemps sans y 
a rien faire. b Nous avisames un collret d'ivoire fort beau et cou- 
vert de sculptures et decus armoyes peints et dores.  a Oh! je 
a vois que vous aimez les (euvres qui meritent illetre examinees. 
a C'est un bel ecrin, celui-ci v, dit inaitre Allbfl en soulevant le 
coffre avec precaution par ses deux poignees et le plagant sur une 
petite table (pl. XlX). a Vous n'etes point de la ville, n'est-ce pas? 
a car, y demeurant, vous connaitriez la personne itlaquelle ce coffre 
v est destine; vous me permettrez de ne pas vous la nommer: clest 
a un present que lait un noble baron des environs a une belle dame 
a de la ville, qu'il aime fort. Laissez faire, je vous Pouvrirai tout a 
a l'heure. 'l'oute cette enveloppe est composee de plaques d'ivoire 
a assemhlees non sans peine. Les charnieres, poignees, la bosse de 
a la vertevelle et son inoraillon sont d'argent cisele; les clous sont 
cc de meme d'argent. Sur le devant de feerin, au milieu, j'ai figure 
a LOYAUTIÜJ, tenant un eeu sur lequel sont gravees deux mains entre- 
e lacees. A sa droite, des demoiselles cueillenl, des fleurs et des 
u feuilles pour en faire des chapels; a sa gauche, un chevalier et 
a une gentille dame se divertissent enjouant des instruments  Sur 
' Les habitants des chäteaux, et les dames partieulieremcnt, aimaient fort in passer 
leur temps 51 devisor dans les jardins, les vergers qui entouraient leur rüsidencc; on 
cueiliait des Heurs, on invenmit des jeux. En voici qui jouent au confesseur. 
u Tant dune fesln saint Jehnn, 
u Wesjolst toute aventure, 
K S'en alerent par aventure 
u Les grrms zlanues eshnnoier 
a Toutes .xij. en j. vregier; 
u Ains plus n'1 0L que clos .xij. 
a Une eu i et melt Ives jalouse 
a A dire chou ke elle pense; 
m Dehait cui mais fera (lelTcnse 
v A chou ldole vmlvn jix dire : 
tl  Voire ilcl chose i perds dire, 
a Bien sni rpxant le raison ores 
(4 lie volontiers Foslrienis. 
a Or dites donc chou la'il vous semble, w 
f:  Nous Vetrions toutes ensemble, 
u Dame sommes et renvoisies, 
a Cointes et nobles et prisies, 
a Femmes as pers de ces! chnstiel, 
u Plainnes sommes de gmnt reviel, 
cr Ni n cheli lfnint par amours, 
u E! melt. est envoisies cis jours. n 
w  D'une de nous ÜISOHS nous preslrc; 
H Süoir en voist en mi cel eslrc (clüture),
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.