Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1188137
376 
VIE 
PRIVEE 
DE 
LA 
NOBLESSE 
FEODALE. 
a de tirer celles du dessous.  Mais pourquoi enfermer des coffres 
a dans une liuche?  Ah! voici pourquoi. continua Jacques : quand 
a on part en campagne, on emporte un, deux, trois ou quatre coffres 
a avec soi, suivant le besoin; dans l'un doit etre enferme du linge, 
a dans le second des habits, dans le troisieme des armes, dans le der- 
c nier de la vaisselle. Celui-ci est encore, a llinterieur, divise en trois 
u petites caisses separees et lcrmees chacunes: dans l'une est de 
a Pargenterie, dans l'autre des bijoux et dans la troisieme des 
a epices et des drageesk On peut ainsi charger chacune de ces 
a caisses sur des betes de somme, ou les placer lacilement dans des 
a chariots; on les enveloppe alors dans des peaux munies de boucles 
a et courroies qui servent a les attacher. Si l'on part avec ces 
" a Pour 4- balluz pour les sommiers de la chambre.... 
u Pour Il bouges, desquelles il y en a deux lbrmanz in clcf.... 
 u Pour ses chances et pour ses sollcrs, il colfrc.... 
a Pour un coffre al cspiccs.... 
ff Pour l grand cotTre il mcctrc les robes de madame la Royne.... 
a Pour 4 coffres... pour la chawnbre de la Royncm. n Comptes 
Ifleuri.) 
de 
Geolfroi 
de 
u Guillaume Le Bon, eoffrier, pour un grand colTre fermant a clef, delivre le XXIUF jour 
a demui CCCLII, par mandement du Roy, rendu a court, pour mectre et porter les robes 
u dudit seigneur, 12' p. 
u Ledit Guillaume, pour 4 paires de coffres garnir, de 4- bahuz, livres en ce terme en 
u la chapelle du Roym. 
a Ledit Guillaume, pour il malles et 11- bahus, bailles et dälivres en ce terme a Thomas 
11 de Ghaalons, coutepointier le Roy, pour charger dedens la coutepointerie et tapisserie 
a des chambres du Roy et de Nosseigneilrs, ct porter hors de Paris aus tenues de 
rr basques et de Ibussains, quelle part qu'ils soient; pour malle et bahu, 50s piece, 
a valent 10 p. n ( Comptes rflilzenne de la Fontaine, dans Comptes de Fargenterie des 
rois de France au XlVe siecle, publ. par L. Douet iPArcq.) 
a La nuit prenant lin, le jour eonnncnga 11 primer. Alors on ouvrit les coffres de 
rr voyage; car il fallait bien choisir avec soin maintes pierreries qui devaient reliure sur 
n des robes de prix preparees par la main des femmes. Elles choisirent leurs meilleurs 
u habits. n (Les ivl-Gbülll-Itgtüt, '13" aventure, trad. de Me Moreau de la llleltiere.) 
 Dans le Voyaige (Poultremer en Jlierusalezrt par le seigneur de Caumont. l'an 14.28, 
on trouve un inventaire des joyaux rapportes par ce seigneur dans une u huche de sipres n. 
La huchc devait etre grande, car l'inventaire mentionne des etotfcs, des pierres pre- 
cicuses, des chapelets, des croix, des reliques, des parfums, une bouteille d'eau du 
Jourdain; cette huche en contenait plusieurs autres. 
a ltem, trois cuixons; l'un de sipres, et les deux de-fust pinte (de bois peint) ou sont 
n l'une partie des joyes susdites. 
n ltem une autre petite caixettc de sipres ou il ha rluatre Larges de saint George de ma 
a devise ouvreez de lll d'argent et de soye. 
a  lesquelles joyes de celuy pais je pourtay pour donner a ma femme et aux seigneurs 
u et dames de mon pais. n (Voy. la pub]. de ce voyage par le marquis de la Grange, 
r ifapres le manusc. du Muses britamL, 1858.) 
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.