Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1188093
374- 
VIE 
PruvEE 
NOBLESSE 
FEODALE. 
a avec de la colle de fromage; il faut beaucoup de peine et de soin 
a pour les bien assembler  (les ais tiennent. ainsi entre eux, sans 
a grains d'orge, par la seule force de la colle; car les grains d'orge? 
a ont Fineonvenient de paraitre toujours a la surface du panneau et 
a les font fendre le long des joints. Quand tous les ais d'un panneau 
a sont bien colles et secs, il faut racler sa surface avec un fer tran- 
(t chant, mais peu a peu; autrement on eraille le fil du bois, et l'on 
a n'obtient pas une surface unie. Apres cela, on tend sur les pan- 
a neaux une peau de cheval, dline ou de vache, non encore tannee, 
a mais bien maceree et depouillee de son poil ; la peau est collee au 
a panneau avec cette meme colle de fromage. Ceci fait, il faut laisser 
a secher doucement, sous presse, et ne point se bitter de toucher 
a aux panneaux, car si la peau n'est pas parfaitement desseehee, elle 
a fait coffiner les panneaux. En ete, il faut compter un mois au 
a moins pour que ces apprets soient secs et en etat (Petre employes. 
a Alors, dans un lieu frais mais non humide, on passe, sur la peau 
a ainsi tendue sur les ais, trois couches de platre bien broye, que 
a l'on fait chauffer dans de l'eau avec de la colle de peau; entre 
a chaque couche, il faut laisser s'eeoulei' un temps assez long pour 
a que le platre seche parfaitement. Apres quoi, on racle doucement 
a la surface et on la dresse avec un fer plat et tranchant. Ce travail 
a exige une main exercee, car si l'ouvrier appuie sur un point plus 
a que sur un autre, il se produit des bosses et des depressions; il 
a faut recommencer Poperation; encore ne reussit-elle jamais 
a comme la premiere fois. Les couches de platre aplanies au fer, 
a il faut les polir avec de la prele jusquli ce que la surface devienne 
a brillante comme du marbre. Ceci termine, on passe sur le platre 
a une prerniere couche de peinture bien broyee avec de l'huile de 
a lin, puis une seconde. (l'est sur ce fond que l'imagiei' trace et 
a peint les figures ou les ornements, qu'il applique les feuilles d'or- 
a ou d'argent, au moyen d'une colle faite de clair de blanc d'oeuf 
a battu sans eau; s'il veut brunir l'or ainsi applique et lui donner 
a un certain relief, ce qui est fort plaisant aux yeux, il superpose 
a _jusqu'a trois feuilles d'or battu, en ayant le soin de coller chacune 
a d'elles; puis, quand l'ouvrage est bien ferme, mais non encore 
 eompletement desseche, il brunit doucement l'or ou l'argent avec 
a une pierre d'agate polie et arrondie en forme de dent de loup. 
' Voyez la maniüre de faire la colle de fromage dans FEssai sur (li-vers arts_1h1 moine 
'l'h(:ophile, chnp. xvn. 
' On assemhlail alors les planches il grain (Porgv, r-L non par des languettes, connue 
aujourd'hui. 
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.