Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1188006
comas, 
FETES, 
's.   367 
en Angleterre, LinL une 
BANQUETS. 
lors de son retour 
Guillaume le Copqmxcärant, 
cour plcäniäre. 
En Englctcrrc sbnrevint, 
A Wcstmoster sa fcstc tint;  
En la sale que ert novelc 
Tint une fcstc riche et helc, 
Mult i out rois, contes ct ducs; 
Trvis cenz huisscrs i out 11s huis, 
llhcscuns avoit ou vcir ou gris 
U bgn paille (lmilrcs pais.  
Si conduient les barons 
Por les degrcz par les gargons. 
0d les verges k'c_s mains tenaient 
As evcsques voie fesoicnt 
Que nul gargon n'i aprcsmast, 
Si aucuns de eus n'el comnndast  
ll arrivait souvent encore, au XIII" siecle, que l'on trouvait diffi- 
cilement des emplacements propres a contenir de si nombreuses 
assemblees ; aussi est-ce a cette epoque que llon commence a elev'ei' 
des salles immenses dans les cliateaux et les nf-sidences seigneu- 
riales. Quand Louis lX alla a Poitiers, avant la levee de boucliers 
du comte de la Marche, il tint une grande cour a Saumur. Join- 
ville "l, temoin oculaire, a laisse une description detaillec du no1n- 
breux personnel qui y Ügura. La fete se tint dans les lIÜllGSAdB Sau- 
mur. a Et disoit l'en que le grand roy Henry d'Angleter-re les avoit 
a faites pour ces grans festes tenir. Et les liales sont faites a la guise 
a des cloislres de ces moinnes blans; mes je croi que de trop il n'en 
a soit nul si grant. D Le roi etlareine sa mere occupaient une des 
galeries, avec vingt eveqtles et archeveques, entoures de nombreux 
chevaliers et a serjans  La galerie opposee contenait les cuisines, 
paneteries, bouteilleries et depenses. Les deux autres ailes et le 
preau etaient remplis de convives; a et dient que il y et bien trois 
a mille chevaliers l).  
Ifroissart nous donne le detail du banquet offertpar le duc 
de Laneastre au roi de Portugal, en 4386.  Et, dit-il, estoient 
a en Photel du duc chambres et salles toutes parees de Farmoirie 
a et des draps de haute lice et de broderie du duc, aussi richement 
ci et aussi largement que si il fust ä Londres. D L'ordre des tables 
' Chronxle Geolfroi Guinwf- 
' Prcnnürc partie
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.