Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1187571
334 
VIE 
PUBLIQUE 
DE 
LA 
NOBLESSE 
FEÜODALE, 
ETC. 
Les ceremonies des obseques des princes sont decrites avec detail 
par les auteurs des xivt et xvt siecles, et elles se faisaient avec une 
"pompe extraordinaire. Les corps restaient exposes a visage decou- 
vert dans lleglise, a la vue du peuple, entoures de cierges "en grand 
nombre, et revetus des habits de parade. Christine de Pisan, dans 
le Livre des faisel bonnes HZHJILTS du sage roy Charles V, rend 
compte ainsi des obsequesde la reine Jeanne de Bourbon, femme 
de ce prince:      
 a  Si fu son corps apporte solemneement, selon l'usage des 
a roys et "roynes, vestue, parce et couronnee, sus un riche lit cou- 
c vert de drap d'or, a tout un ciel dessus, et ainssi fu portee a 
a grant procession a lleglise Notre-Dame; le ciel a, quatre lances 
a. portoient le prevost des Marchans et les cschcvins, et le poille 
a les seigneurs de parlement; quatre cens torches, chascune de six 
(t livres de cire, y avoit; toutes les religions (communautes) devant 
c le corps aloyent, et noz seigneurs apres vestus de noir. A Nostrc- 
a Dame fui reccups le corps a grans sons de cloches et chant, dictes 
r messes et faictes grans aumones et grans oblaeions a tres grant et 
a merveilleux luminaire; la furent quinze que arcevesques que 
a cvesques, en pontifical, "et la fu 1a royne" Blanche, la duchece 
a d'0rliens, lille de roy, et toutes les haultes dames de France qui 
c lors a Paris estoyent, dont y ot grant compaignie. Toute jour et 
a la "inuit, demeura le {corps ou cueur de Pesglise, tsouhz une cha- 
(t pelle couverte de sicrgcs, et sanz cesser y estoit service dit de 
c messes, vigiles, psaultiers et prieres de jour et de nuit.. 
a Lendemain, apres les messes dietes, fu semblablement porte 
a le corps a Saint-Denis, a merveilleusement bel luminaire et 
e s0lemnite..... a)  
Il n'est pas besoin de dire que les corps ainsi transportes a visage 
decouvert elaient embaumes. Dans les comptes de Geoffroi de 
Fleuri  nous trouvons le detail des depenses faites a l'occasion des 
obseques du petit roi Jean, ne le '15 novembre 1316 et mort peu de 
jours apres. ll est question de drap d'or a fleurs de lis, de chande- 
liers de bois, d'une biere, d'un brancard, de treteaux, detoffes 
noires, de drap d'or de Turquie, de marchepieds tendus detoffe 
bleue, de  alerent avec le corsa Saint-Denis n, et enfin 
des objets et ingredienls qui servirenta Fembaumement du corps, 
et qui sont : six livres de coton, une aune et demiede toilecirüe  
une aune et demie de toile fine blanche; "deux onces d'ambre, une 
des rois de France au xxvf sieäcle. pub]. 
' Coznptes de Fargenlerie 
par La. 
Douät (TArcq.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.