Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1187059
TRÜNE 
2x4 
sont tres-variables pendant le moyen fige, soit comme sieges, soit. 
comme accessoires. Quelquefois les sieges sont des bancs longs sans 
dossier, ou de larges chaires a dossier (fig. 2)1, ou des pliants "l de 
metal ou de bois. Les dais qui les surmontant ne paraissent pas avoir 
eu, avant le XIV" siccle, une forme consacree: ce sont de petites 
coupoles porte-es sur quatre colonnes, ou des demi-berceaux repo- 
sant sur un dossier plein, ou des cadres suspendus au plafond et 
garnis düätoffes. Pendant la periode romane, les bois de ces troncs 
paraissent avoir ete de preference ornes d'incrustations de metal, 
d'ivoire et de pierres dures; plus tard, pendant la periode gothique, 
la sculpture Femporta sur la marqueterie. 
Lorsque, dans les cathedrales, les troncs ou chaires des eveques 
n'etaient point a demeure, dest-ft-dire de pierre ou de marbre 
(voy. le Dictionnaire (Farcltzftectttre, au mot GUAIRE), mais de bois, 
ou plus frequemment de metal, ils affectaient la forme de pliants; 
et, en effet, avec l'habit episcopal, cette forme est la meilleure, en 
ce qu'elle permet de passer la chasuble ou la chape derriere le meu- 
ble, et d'evitei' ainsi de s'asseoir sur un vetement decore de brode- 
ries. D'ailleurs ces trones pouvaient etre facilement changes de 
place, et cela etaitnecessaire lors de certaines ceremonies. Il est 
certain que, deja au x10 siecle, les sieges episcopaux fixes ou mobiles 
etaient surmontes de dais et souvent accompagnes de dorsals ou pa- 
rement dctoffe derriere le dossier; ils constituaient donc de verita- 
bles troncs. 
Nous ne pouvons avoir quelque idee de ces meubles primitifs que 
par les manuscrits, les ivoires ou les bas-reliefs, et c'est dapres ces 
documents, fort incomplets il est vrai, que nous avons cherche a 
restituer un de ces troncs romans (fig. 3) 3. Les pliants furent bien- 
tot remplaces par des sieges a dossier bas, car, pendant des offices 
tries-longs, il etait fatigant pour un prelat d'etre assis sans pouvoir 
s'appuyer 4; puis on supprima les colonnettes anterieures, qui, le 
plus souvent, soutenaient le dais, afin de laisser un espace plus libre 
autour du personnage assis, et ces dais furent ou suspendus aux 
voütes ou fixes au dossier. Aux formes simples des, trones primitifs 
on substitua de riches sculptures et des etoffes d'un grand prix. Au 
XIIIB siecle, le mobilier des eglises etait d'une telle valeur comme 
matiere et comme travail, qu'il fallait mettre en harmonie les 
' Manuscr. düerrade de Landsbvrg, biblioth. de Strasbourg, X118 sibclc. 
2 Siäge de Dagobcrt, biblioth. nationale. Voy. FAUTEUIL. 
3 Ivoire du x1" siäcle, unoulage appartenant ä l'auteur. 
4 Au X112 siäcle, 1e trüne pliant do Dagoberh fnt surmontä d'un (lossier.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.