Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1184240
19 
AUTEL 
en tous lieux. Bedel, qui vivait au VIIIe sieole, rapporte que les 
deux Ewalde offraient, chaque jour, le saint sacritice de la messe 
sur une table consacree qu'ils portaient avec eux. L'ordre romain 
appelle ces autels des tables de voyage, labulas itineratrias. Il ne 
parait pas toutefois que les autels portatifs aient etc fort en usage 
avant les XIÜ et x11" siecles, tandis qu'a cette epoque ils etaient tre5_ 
communs. Saint Ansehne croit devoir seleveit contre l'abus des 
autels portatifs? z a Je n'en condamne pas l'usage, dit-il, mais je 
D prefere qu'on ne consacre pas des tables d'autels non üxes.  
Les voyages en terre sainte furent cause cependant que l'on fit 
beaucoup d'autels portatifs pendant le X110 et le X1110 siecle. (les 
autels se composaient d'une table de pierre, de marbre, ou de 
pierre dure, telle que le jaspe, Pagate, le porphyre, par exemple, 
enchassee dans une bordure de cuivre eisele, dore, nielle, einaille, 
de vermeil ou de bois precieux. On voyait encore, dans certains 
tresors dkäglises eathedrales, avant la revolution, de ces autels por- 
tatifs conserves comme objets pro-cieux. Nous avons vu a l'expo- 
sition de 1a Soeiete des arts a Londres, en 1850, un bel autel por- 
tatif du X1119 siecle, faisant partie du cabinet du reverend docteur 
Rock? Ce meuble se compose d'une table de jaspe oriental de 
M centimetres de largeur sur 292 centimetres de longueur environ, 
cnchassee dans une riche bordure d'argent nielle, et supportee 
par un socle dbrfevrerie delicatenient travaille. Les nielles repre- 
sentent, parmi de beaux rinceaux, un agneau au milieu de deux 
anges. Aux angles, on voit des demi-figures de rois (pl. Il). Il n'est 
pas besoin de dire que les autels portatifs contenaient toujours des 
reliques. Ces autels, de forme carree ou barlongue, etaient ordi- 
nairement renferrnes dans des coffres de bois ou des etuis de cuir 
estampe, armoyes aux armes du personnage auquel ils apparte- 
naient, garnis de courroies et de fermoirs". 
M. le prince Soltykoff possedait, dans sa belle collection d'objets 
Ulistoria Anglovm, t. V.  
2 Lib llI, epist. 159. 
 Cet autel est grave dans le Glossaire d'architecture de M. Parker (Oxford, vol. I, 
p 19) et 45cm dans le Journal archäologzque, vol. IV, p. 245 M. le docteur Rock a en 
l'obligeance de nous laisser dessiner cet autel, que presente notre planche Il. 
i a Un autel beneoit, garny d'argent, dont les hors sont dorez ä. plusieurs souages, 
(f et la pieee dessouz est toute blanche, et la pierre est de diverses couleurs, et aux 
(l Illl. parties a llIl escugons des armes Pierres d'Avoir, et poise l'argent environ 
(l Illl. mares, et polse en tout IX. mares I. once. l) (Invent. du duc d'Anjou.) Voyez dans 
le Glass. et Räpertozre par M le comte de Laborde (Paris, 1853), au mot AUTEL 
PORTATIF, un curieux catalogue düzutelsqiortatifs extrait de divers inventaires.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.