Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1186997
TAPIS 
Toutcela est d'un assez pauvre goüt; mais ces tapisseries, que nous 
croyons posterieures a la mort de Charles le 'l'emeraire, sont fort 
curieuses, pleines de details, de costumes, de meubles, qui sont 
pour nous ziujourtfliui d'un grand interet. 
Pendant le xvr siecle, la mythologie paienne vint remplacer les 
moralites du xve siecle, et l'on executa alors un nombre prodigieux 
de tapisseries retracant l'histoire des dieux, les melamorphoses, et 
quantite dhllegorics plus ou moins transparentes, suivant le gout 
des seigneurs  Plus tard, les paysages, les fables d'Esope, les 
chasses, les sujets historiques, eurent leur tour; ces dernieres tapis- 
series etaient tort en vogue pendant le xvne siecle, et il en existe 
encore ,un grand nombre dans nos musees et nos chateaux. Dans les 
vieux inventaires, les tapisseries representant des animaux, des 
chasses, des paysages, sont designees sous le nom de tapisseries de 
verdures ou a figures de bätes. 
A voiries tapisseries qui, dans des peintures ou les bas-reliefs, 
decorent les murs ou qui drapent les grands meubles, pendant le 
moyen fige, comme les lits, les dais, les troncs, il est facile de recon- 
naitre qu'a cette epoque les tapissiers avaient acquis une grande 
habitude pratique de tailler les etoffes de maniere a produire cer- 
tains effets de plis, de chutes tres-mesquinement rendus de notre 
temps, non pas tant a cause de Feconomie apportee dans l'emploi 
de la matiere que par un defaut d'instruction lfircmiere. Beaucoup 
de personnes seraient fort ctonnees si on leur disait qu'un bon 
tapissier doit posseder a fond la geometrie et l'art de developper les 
surfaces; rien cependant n'est plus certain. Nous voyons tousles 
jours des pentes de lit, des tentures drapees, qui, maigre l'abon- 
dance de Yetoffe mise en oeuvre, sont maigres et d'un aspect pauvre; 
c'est que la plupart de nos tapissiers ne se rendent pas un compte 
exact de l'effet que doit produire la coupe de Fetoffe avant de la 
mettre en place, qu'ils tatonnent et emploient des surfaces conside- 
rables en pure perte. Avec un meme aunage d'etoffe, on peut faire 
une tenture ample ou mesquine; 1e tout est de savoir la tailler. On 
reconuait tout de suite, en voyant les plis d'un rideau, par exemple, 
si le tapissier est geometrc ou s'il n'est qu'un artisan ignorant. Pen- 
dant le moyen age et plus tard, dans le dernier siecle encore, les 
tapissiers avaient conserve certaines traditions de coupes qui produi- 
saient toujours un effet sur. Ces traditions ont ete perdues, et il 
' Voyez, dans Ylsle des Hermaplzrodites (Cologne, ädit. 1724), la description satirique 
des tapisseries qui ornent les appartements du roi Henri III.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.