Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1186963
275 
TAPIS 
des eveques canomses de Troyes. Ces tapisseries etaient destinees a 
decorer le choeurl. 
La eathedrale de Sens possede encore quelques-unes des magni- 
ques tapisseries qui ctaient gardecs dans son tresor ; elles datent du 
xv" siecle et sont d'un travail admirable : liune d'elles surtout, qui 
represente le couronnement d'Estl1er, est traitee avec une finesse 
exquise. Les personnages sont certainement des portraits, et l'As- 
suerus est tres-prolaablement une image de Charles VIII. Les veto- 
ments, les meubles, les bijoux, sont rehausses de [ils d'or trcs-habi- 
lement meles a la laine, et les tetes, qui n'ont que six a huit 
eentimetiaes de haut, sont modelees par des artistes fort habiles. 
Cette tapisserie est de haute lisse. Les cathedrales de Reilns 2, les 
eglises de Saint-Remi de Beims, de la Chaise-Dieu, de llontpezat 
 palais ducal aNancy, conservent encore de 
tort belles tapisseriesqui datent du xv" et du XVle siecle. 
Quant aux tapis destines a etre etendus sur le sol des eglises, on 
en fit longtemps venir d'0rient. On voit encore, dans beaucoup de 
nos eglises, des fragments de ces tapis qui sont originaires de Perse. 
Ueglise de Mantes possede encore un magnifique tapis persan qui 
parait dater du xvi" siecle, et qui etait tendu sur les marches de llau- 
tel. Il represente, au milieu (Yarabesques d'un goüt charmant, des 
chasseurs et des animaux. Les chasseurs portent des arquebuses 
assez semblables a celles dont on se servait en France vers le com- 
mencement du XVIO siecle. 
Les tentures des appartements se composaient souvent düätoffes 
brodees ou couvertes diapplications. 
Quand du Guesclin fut l'ait eonnetable, la chambre qu'il occupait 
dans le logis du roi etait tendue de drap seme de fleurs de lis d'or. 
a Pour une chambre broudee pour madame la Royne, qu'elle ot 
(f a son couronnement a Bains.  
a Premierement. Pour la faeon de 1321 pappegaus, faiz de brou- 
s deure amanteles des armes nostre sire le "Roy, pour la lagon de 
a ces pappegaus, pour or, pour soie, de quoy ils furent faiz, et pour 
(t paine d'ouvriers, 6 s. pour piece, valent 3961. 6 s. 3.  
Ces tentures etaient souvent couvertes dhrmoiries, de devises. 
' V0y. Compte de Pauvre de Fäglise de Troyes. TroyCS, 1355- 
' Voy. Pouvrage de MM. Lebcrlhois et Louis Paris sur les toiles peintes et tapisseries 
ÜB 121 ville de Reims (Paris, 1843), et entre autres les piäces de tapisseries de haute lisse 
repräsentant l'histoire de Clovis. 
' Comptes de Geoffroi de Fleuri, 1316 (Comptes de Fargenterie des rois de France 
au XIVe sieicle. par L. Douüt dätrcq).
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.