Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1186913
TAPIS 
270 
a Saint-Quentin. Ces tapisseries etaient a haute lisse, ifest-Si-dire 
que la chaine servant a faire le tissu etait placee verticalement sur 
le metier. Ce genre de fabrication, qui remonte a la plus haute anti- 
quite, puisquiil etait connu des Egyptiens, futprobablement prati- 
que en Occident des Fepoque de la domination romaine. Quant aux 
tapis veloutes, ils furent introduits en France, pendant le moyen 
age, par les Orientaux. Au xne siecle, sous le regne de Philippc- 
Auguste, les fabricants de ces sortes de tapis portaient le nom de 
Sarra-sinois, et l'on entendait par tapis sarrasinois les tapis velou- 
tes; ces fabricants formaient alors une corporation reglementee par 
des statuts. Au commencement du XIVÜ siecle, les tapissiers sarrasi- 
nois et les tapissiers hauts lissiers furent soumis a une meme mai- 
trise, dont les reglements datent de 13021. Ce ne fut que sous le 
regne de Frangois I" que la fabrication des tapis, qui jusqu'alors 
etait du domaine de l'industrie privee, fut confiee par ce prince a 
quelques maitres venus de Flandre et d'Italie, et prit un nouvel 
essor. Cette premiere manufacture royale fut d'abord etablie a F on- 
tainebleau, et etait destinee a fournir a la decoration de cette belle 
residcnce. 
L'usage d'etendre des tapis sur le sol des appartements parait 
avoir ete fort anciennement adopte chez les peuples orientaux ou 
ceux qui subissaient leur influence, et introduit en France a Fepoque 
des croisades. Nous voyons qu'en Angleterre les tapis de plancher 
furent importes, au XIIIÜ siecle, par Eleonore de Castille et les am- 
bassadeurs espagnols qui precederent son arriveeg. lllathieu Paris 
raconte que les habitants de Londres sindignaient du luxe deploye 
par les seigneurs etrangers, qui couvraient leurs planchers d_e pre- 
cieux tapis, tandis que leur suite etait miserable, desordonnüc, et 
nkälaitmontee que sur des mules. Il ajoute que quand Elconore 
arriva aVVestminstcr, elle trouva les appartements qui lui etaient 
destines, dccores, par le soin des envoyes de son pays, de riches 
tentures, comme Pctaient les eglises, et les planchers couverts de 
tapis, conformement a la mode espagnole. Il ne parait pas qu'avant 
le x1ve siecle les interieurs des appartements en France fussent 
tendus de tapisseries de haute lisse, du moins nous ne trouvons a 
cet egard aucun renseignement certain, mais plutot de toiles peintes 
et düätoffes. 
' Par le prävüt Pierre 1e Jumeau. (Voy. la Notice sur les manufactures ae tapisseries 
et de tapis fräunies aux Gobelins, par M. Lacordaire, 1852.) 
' Voy. YArchit. domest. pendant le moyen äge.  Parker, Some Account of domest. 
Archit. in England, t. I, p. 98.  Mathieu Päris, p. 782.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.