Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1186806
9259 
TABLE 
serviteur apporte toutes montäes et pose sur un träpied ou un pliant. 
Cette table cäläbre est celle apportäe, par don Pädre de Castille, ä 
Angouläme, et dont il fit prcäsent au prince de Galles, afin d'obtenir 
i 
des secours contre Itlenri de Transtamare. Voici ce -que Cuvelier, 
trouvere du XIVÜ siecle, dit de cette table 1 : 
f: La table du roy Pietrc dont je vous voi comptant  
a Ne saroient nombrer nul clerc qui soit lisant; 
u Car trestoute estoit d'or, en croix aloit ploiant (fig. fi) 
u A charnieres d'or fin qui bien furent seant 
a Et qui moult justement vont gentement fermant;  
u De pierres precieuses, de pieres (perles) (POriant 
u Estoit environnez et de maint diamant (nymant); 
a D'asur et de sinople y ot ouvre plaisant, 
a Oü ymages taillees y avoit de Rolant, 
a De tous les .XII. pers, d'0livier le poissant; 
a Comment furent vendu al Marsille la grant (le grnnt) 
a Et dedens Roncevaux occis en eolnbatnnt; 
u Et en mi celle table dont je vous voi comptant  
a Estoit .1. escharboucle si clerc et si poissant 
u Qu'elle rendoit chu-te par jour 51 nuit faillant 5 
u Ainsi con li solaus va a midi luisant; 
a Et delez Peschurboixolc, qui valoit maint hesant, 
a I avoit une table (une pierre) qui de vertu et tant 
a Que nulz homs ne pooit ne roy ne amirant 
a Aporter nul venin qui tant fu mal faisant, 
a Que s'en li apportoit la table en servants 
(r Que pierre n'alast tout en l'euro changent ; 
a Noire comme charbon se changoit en semblant. l) 
Ces derniers vers indiquent bien clairement que cette table etait 
destinee au service, qu'on y plagait des mets ou des epiceS, PUISQUE 
' Cliron. de Bertrand du Guesclih (Collect. des dacum. inädits sur Fhist. de Franve, 
t. 519093 et Suin). gänämlement räpandue alors, que Fescarbouclc brillait la nuit 
 e ai une croyance   v   ,  n  
et donnait, une lumiere assez vive pour äclairer lmteneur d une picce comme un am 
beau.  , 
a C-eskärdire , a Que si m1 lui apportait la table sur laquelle des mets auraient Ääte 
empoisonnäs. u Donc les mets ätaient posäs s_ur cette table comme un plateau, P0111" et"? 
präsentäs ä la personne qui voulait ätre servie.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.