Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1184216
AUTEL 
1s 
 Il ne parait pas queles armoires affectees aux habitations privees 
aient eu des formes particulieres; elles ne se distinguaient des 
meubles destines a un usage religieux que par les sujets profanes 
peints ou sculptes sur leurs surfaces, par des ecussons armoyes, des 
devises ou sentences. 
Les provisions d'armes de main etles armures ineme, chez les sei- 
66 gneurs chatelains, etaient soigneusement 
 A rangees dans de grandes armoires disposees 
Roy] j  a cet effet dans de vastes salles.  
l     Pour le bourgeois et le paysan, l'armoire 
lsly  2-; etait le meuble principal de la lamille', et 
i),  m:  ilyest reste tel dans beaucoup de campagnes, 
 ,_y ylxglwly  ou la fille qui se marie apporte toujours 
Ä type)    larmoire dansla maison de son epoux. 
W     ll n'y a guere de maison de paysan, en 
X"    yyljlliy France, qui niait son armoire de chene ou 
  y de noyer, et ce meuble se distingue des 
l   W  autres par son luxe relatif. Llarmoire est 
'   le tresor de la famille du paysan; il y reii- 
ljfyiif J 72  ferme son linge, Fargenterie qu'il POSSäClC, 
Wil  pipi" ses papiers de famille, ses epargnes. Ce 
   "gai meuble, qui represente son avoir, est entre- 
tenu avec soin, luisant, les ferrures en sont 
 brillantes. Pour queieette tradition se soit 
aussi bien conservee, il faut que l'armoire ait ete, pendant toute la 
durce du moyen age, la partie la plus importante du mobilier prive; 
aussi les armoires des XVI" et XVIIÜ siecles ne sont-elles pas rares, et 
nous ne croyons pas neeessaire d'en donner ici un exemple. 
AUTEL, s. m. (coultier, auter). Outre les autels fixes, dont nous" 
tfavons pas S1 nous occuper icig, on se servait, pendant le moyen 
tige, dautels portatifs. Ces autels etaient transportes pendant les 
voyages, et, une fois consacres, permettaient de celebrer la messe 
a A Roem {ist 1naintc malice (ParcheVGqLxc Maugier), 
a N'i lessa toile ne galice, 
a Ne croix, ne bocn drap en almuire, 
a Ke Maugier ne fist forz traire; 
l!           )l 
(Le Ronum de Rou, x11" 
51eme, vers 9685 et. suiv., 2e" vaffiäi 
a Voyez le Dict. raisonn. 
de Parchit. 
frang, au mot AUTEL.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.