Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1186725
251 
TAB ERNACLE 
en voit plusieurs au musee de Cluny. lll. le prince Soltykof en pos- 
sedait un fort beau de cuivre dore et emaille. 
La figure 5 reproduit l'une de ces colombes. Le couvercle est 
place sur le dos de l'oiseau. Les ailes, au lieu de simuler des plumes, 
sont couvertes d'arabesques d'un beau style et qui donnent la date 
precise de cet objet (xir siecle). 
Nous ne saurions faire comprendre les dispositions d'ensemble 
de ces tabernacles suspendus, sans une figure  qui nous epargnera 
de longues descriptions. On voit en A la colombe disposee sur son 
plateau, aecrochee au dais B par trois chaines pouvant etre facile- 
ment decrochees, de maniere a enlever le plateau avec le ciboire, 
si l'on ne veut le laisser expose. Au dais B est lixee une tringlette 
circulaire par deux attaches, l'une derriere, l'autre devant. Un petit 
rideau, garni au chef de ganses de soie, muni de deux annelets, 
peut entourer completcment le plateau inferieur, si l'on tire les deux 
bouts C de la ganse passant par les annelets. Cette manoeuvre est 
füCllC a comprendre. Voulant fermer le tabernacle (la petite tente), 
le pretre tient de la main droite le bord anterieur du plateau, aün 
de Pempecher de basculer ; de la gauche, il prend les deux glands C, 
tire sur les annelets qui tendent a se reunir au point D, les ganses 
du chef du rideau glissent ainsi sur la tringlettc circulaire. On voit 
que la chaine principale roule sur une poulie E, puis vient entrer 
dans une petite lucarne percee en F dans les combles d'un groupe 
de tourelles. Une autre poulie, logee dans Pinterieur de la tige de 
la suspension, renvoie la chaine jusqu'au pied de la colonne, ou elle 
est acerochee a un goujon cache par une petite porte fermant a clef. 
C'est le meme mecanisme que celui servant a faire descendre et a 
hisser les anciens reverberes suspendus ades crosses de fer. 
Dans notre Dictionnaire d'architecture, au mot AUTEL, on trouve 
plusieurs de ces suspensions au-dessus des retables. Quelquefois le 
tabernacle suspendu se composait d'une boite (custode) accrochee 
sous le dais par un anneau sans plateau. Le plus ordinairement une 
petite tente d'etoffe entourait cette boite, comme dans l'exemple 
que nous venons de donner.   Pour cinq pieces de custodes 
 de cendal de grainnel pour l'oratoire du roy pour la feste de l'Es- 
a:   Le nom de tabernacle, conserve a travers les siecles, 
f Cendal, etoüe de soie unie, employäe fräquemment pour ttzntures. Le cendal de 
graimze ätait rouge. 
2 Invent. de Fargenterie trouväe en garnison en Pastel (le Estirenne de la Fontaine, 
argentier du roy, fait le 15 mai 1353 (Comptes de Fargenterie des rois de France au 
XIVE siäcle, pub]. par L. Douät d'Arcq. 1851).
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.