Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1186659
TABERNAGLE 
244 
fruits. Plus loin, le meme auteur ' dit que la reine Fredegonde, de- 
venue veuve, laissa a Chelles une partie du tresor royal, et, entre 
autres, a ce bassin (missoriztwt) d'or, fabrique depuis peu  
Pendant le moyen fige, il etait d'usage de placer sur les tables de 
grandes pieces dorfevrerie representant des monuments, des fon- 
taines, des jardins, des combats, qui tenaient exactement lieu de nos 
surtouts modernes. La cour de Bourgogne particulierement, pen- 
dant le xve siecle, deploya un grand luxe dans ces sortes de decora- 
tions de tables. 
TABERNAGLE, s. m. (de tabernaculum, tente). Dieu commandaa 
Moise, sur le mont Sinai, de faire un tabernable compose de tapissef 
ries les plus riches. Depuis plusieurs siecles, on appelle tabernacle, 
dans FEglise, le petit edicule ferme pose sur la table de l'autel, et 
dans lequel on reserve la sainte Eucharistie; mais, pendant les pre- 
miers siecles du moyen age, il ne parait pas qu'on mit des taber- 
nacles sur les autels. Guillaume Durand 2 ne parle du tabernacle 
que dans le sens figure, comme representant le sanctuaire, ainsi que 
chez le peuple hebreu. Thiers 3 est d'opinion qu'il n'y avait pas de 
tabernacles dans la plupart des eg-lises, a parce qu'on n'y reservoit 
a point du tout la sainte Eucharistie pour les malades: ou que, si on 
a ly reservoit, ce n'etoit point sur les principaux autels. a Ce savant 
auteur pretend (et les monuments confirment son opinion) que 
l'eucharistie etait reservee dans des armoires pratiquees dans la 
muraille derriere ou a cote des autels, ou encore dans des tours 
transportables, habituellement deposees dans la sacristie, et que l'on 
n'apportait pres de l'autel qu'au moment de la communion des 
lideles. Ce qui est certain, c'est que la sainte Eucharistie etait reser- 
vec, dans beaucoup deglises cathedrales et conventuelles, des le 
X118 siecle, dans une colombe ou une petite boite d'or ou d'argent 
suspendue au-dessus de l'autel au moyen d'une ehaine. Quant a ces 
tours servant de tabernacles et placees a cote des autels, le meme 
Thiers dit en avoir vu une de bronze assez ancienne dans le chreur 
de Peglise paroissiale de Saint-Michel de Dijon. Fortunat, eveque de 
Poitiers, loue saint Felix, archeveque de Bourges, qui vivait vers 570, 
de ce qu'il avait fait faire une tour d'or tres-precieuse pour mettre 
le corps de J esus-Ghrist. Flodoardt rapporte que Landon, archeveque 
1 Lib. VIL 
2 Rational, lib. I. 
' Dissert. sur les principaux autels des äglises, 
b Hist. eccles. remens, Lib. II, cap. v1. 
chalh 
XX W.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.