Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1186647
243 
SURTOUT 
planchette superieure, maintenue a la planchette inferieure au moyen 
de deux charnieres, etait garnie d'une peau de velin collee sur le 
bois, puis percee de trous, ainsi que l'indique notre tigure, afin de 
permettre de tendre les feuilles sur lesquelles on voulait ecrirc. La 
petite crcinaillere a trois crans est indiquee en A. Dans la planche B, 
d'un pouce d'epaisseur, servant de support principal, viennent s'as- 
sembler de biais deux pieds, formant ainsi un trepied fort simple. 
Le support principal B est dispose de maniere a ne point gener les 
genoux du copiste qui, gräec au peu depaisseui" et a la direction de 
cette planche verticale, peut approcher le meuble entre ses jambes, 
tout pres de sa poitrine. La faculte de pouvoir incliner plus ou moins 
la tablette, comme on le fait pour les tables dites ä la Tronchin, 
rendait ce scriptionale fort commode. N'ayant que trois pieds, il 
etait parfaitement fixe sur le sol , celui-ci n'eut-il pas etc de 
niveau.  
Les seriptionales a un support nhätaient pas les seuls en usage 
pendant le moyen age; quelquefois ils etaient faconne en forme de 
pupitre sur quatre pieds, comme certains lectrins. Une des clefs de 
voüte du jube de la cathedrale de Chartres, deposee dans les maga- 
sins de cette eglise, nous a conserve un scriptionale de ce genre 
pres d'une figure de saint Jean Pevangeliste. Ce scriptionale, d'une 
Slmplicite primitive, se compose d'une tablette cpaisse portce sur 
quatre pieds reunis par des croix de Saint-Andre. Un pot de terre 
contient l'encre. 
Nos petits pupitres modernes, renfermant du papier, de l'encre, et 
dont la tablette inclinee est garnie de peau ou de drap, sont un der- 
mer vestige du scriptionale du moyen age. 
SURTOUT (DE TABLE), s. m. L'usage des surtouts est. fort ancien. 
(ifägoire de Tours raconte que, s'elant rendu a la maison royale de 
Nffgent  Chilperic lui montra un grand plateau (I bique nobis rem 
MÜSOTWWL 2 magnum"... ostendit) fabrique par son ordre, com- 
Pose d'or et de pierres precieuses et du poids de (inquante livres : 
(4 Je l'ai fait, dit-il, pour donner du relief et de Püclat a la maison 
K des Francs. J'en ferai encore bien d'autres, si Dieu me conserve 
4 la vie. D Le poids et la richesse de ce plateau indiquent une piece 
(Torfevrerie qui etait destinee ä decorer la table et a contenir une 
certaine (luantite de vases plus petits, et peut-etre des fleurs et des 
' Histor. Franc, lib. VI.   
' w Missorium n signifle un plateau destinä ä servxr a table.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.