Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1186600
SCHIPTIONALE 
tablettes de bois reunies par trois planchettes verticales, de fagon 51 
former comme une petite boite, dans laquelle on rangeait les rou- 
leaux ou feuillets de velin, le grattoir et les plumes. La tablette su- 
perieuro etait munie d'une queue percee il son extremite pour y 
placer un cncrier de corne. 
Nous voyons sculptes, sur la premiere rangee de personnages 
qui entourent le grand tympan de la porte de Feglise de Vezelay 
(x16 siecle), du cote gauche, deux personnages assis qui ont chacun 
un scriptionale sur leurs genoux. Voici (fig. 'l) la {orme de l'un de 
A 
l  Nägm 
  Ä  MU   H 1" 
 Si? MW nuhr; ÄX 
m"  
"MW 
fi 
ces petits meubles : on voit, sous la tablette superieure, trois rou- 
leaux ranges dans la petite boite; a Pextremite de la queue, en A, 
llecritoire dans son trou. Une feuille de velin est deployee sur le 
scriptionale ; les tablettes superieure et inferieure, depassant la 
boite, permettaient de prendre et de poser facilement ce petit meuble 
sur les genoux. Nous trouvons, a la porte de droite de la fagade occi- 
dentale de la eathedrale de Chartres, dont les sculptures appartien- 
nent au XIlE sieele, des scriptionales a peu pres semblablesii celui-ci. 
Les ecoliers qui frequentaient, pendant les XIIC et XIIIE siecles, les 
ecoles de monasteres et des cathedrales portaientavec eux ces scrip- 
tionales, dans lesquels ils lalzrcaient ce qu'il faut pour ecrire, comme 
aujourd'hui les jeunes gens qui suivent les cours se munissent de 
cahiers-pupitres pour prendre des notes. Lorsqu'on cessait dlecrire, 
on bouehait Penerier de corne et on le suspendait a sa ceinture ; on 
plaeait le scriptionale sous son bras, avec les plumes et peaux de 
velin qu'il contenait. Quant aux seriptionales ä pieds, ils ressem- 
blent assez a nos gueridons, si ce n'est que la tablette superieure est 
carree et inclinee. On voit ces meubles figures dans un grand nom- 
bre de manuscrits ; ils paraissent avoir etc souvent assez richement 
decores et fabriques en metal ou en bois.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.