Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1186502
233 
RETABLE 
livre des Evangiles ouvert ; autour de lui sont poses, dans des me- 
daillons circulaires, les quatre evangelistes. Au-dessus on voit, dans 
cinq compartiments de formes differentes, deux archanges et deux 
cherubins ; au centre, un tronc surmonte d'une colombe et d'une 
sphcre avec une croix. Ces sujets forment ensemble un carre parfait 
et sont la partie la plus ancienne du retable. A droite et a gauche, 
sont les apotres et les arehanges ; au-dessous, les prophetes; au- 
dessus et sur les (rotes, diverses petites scenes: un crucifiement, 
Jesus au milieu des docteurs, Jesus descendant aux limbes, des su- 
jets de la vie de saint Marc et de la Vierge. Enfin, dans la grande 
frise superieure, on voit, au centre,l"arcl1ange Michel; a sa droite, 
le cruciliement, la resurrcction et Ventree a Jerusalem; a sa gauche, 
lÄlscension, la Pentccote et la mort de la Vierge. 
Comme nous le disions au commencement de cet article, ces sor- 
tes de retables n'etaient point a demeure sur les autels, et ce sont 
les plus anciens. Dans les eglises prilnitives, etpartieulierement dans 
les cathedrales, il n'y avait pas de retables flXOS sur les autels prin- 
cipaux, puisque le tronc episcopal se trouvait au fond de l'abside. 
D'ailleurs, Guillaume Durand' dit expressement : (c Que c'est pour 
(t symboliser la fuite des apotres, apres que J esus eut ete livre, qu'a- 
(f pres avoir recu l'hostie, le pretre cache la patene sous le corporal, 
(f Ou au moins que le sous-diacre, l'ayant enlevee de dessus l'autel, 
(f la tient enveloppee par derriere... ou ne laisse a decouvert qu'une 
(t petite partie de la patene, pour montrer que la bienheureuse 
(t Vierge et le bienheureux Jean l'evangeliste ne s'enfuirent pas et 
s 11e se cacherent  C'est pourquoi le pretre, avant de dire 
(f Paac Donzini, comme pour annoncer la bonne nouvelle de la re- 
(tSurrection du Seigneur, reprend la patene..... a Et plus loin il 
HJÜUIB 2 : x S'il en est (des diacres et sous-diacres) qui se tiennent 
(t debout derriere l'autel, les yeux fixes sur l'antique, ils represen- 
(t tent les femmes qui virent la passion de loin. Tous ceux qui sont 
(l (lerriere Peveque ou derriere l'autel s'inclinent, par respect pour 
ft 121 majeste divine et l'incarnation du Seigneur..." a Ces passages 
Hldiqtient clairement que, du temps de Guillaume Durand, c'est-a- 
ÜIFB a la fin du XIIIG siecle,ien France, il ne pouvait y avoir de retable 
Sur le maitre autel des cathedrales, puisque la presence du retable 
eut empeche Fofficiant de reprendre la patene, et les diacres, ranges 
derriere ce retable, d'avoir les yeux fixes sur Peveque. Mais, dans 
' Rational, lib. IV, cap. 
2 Ibid., cap. xxxxv. 
XXX.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.