Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1186257
RELIQUAIRE 
210 
rouler, et (l'aller le remplir de sa braise. Cc meuble date du xv" sie- 
clc ; il esL finement l'orge 1. 
On fabriquait aussi, pendant lc moyen fige, de petits rechauds pro- 
pres il l'aire chauffizr de l'eau. (Yetaienl ordinairement des cylindres 
de fer battu ou de terre cuite, ou des cones tronques, creux et perces 
de trous, afin d'acl,iver le feu. Un chapiteau de metal portait la bouil- 
loire; le tout elait pose sur un plateau de terre cuite. Voici un dc 
ces petits meubles (Hg. 5) "Z, avec la pelle servant a retirer les cen- 
dres du fourneau. 
RELIQUAIRE, s. m. (phylaetere, philatiere). Nom que l'on donne 
atout meuble contenant des reliques de saint. Ilyavait des reli- 
quaires de toutes formes, de toutes matieres et de toutes dimen- 
sions. Il faut cependant distinguer le reliquaire, de la chasse. La 
chasse contient un corps-saint : c'est le cercueil. Le reliquaire est le 
vase, le cotfrc, le meuble enfin dans lequel on renferme, soit une 
partie d'un corps-saint, soit un objet sanctitie. Ainsi on ne pourrait 
dire que la couronne düipincs de Notre-Seigneur fut renferme-c 
dans une chasse, mais dans un reliquaire. 
Dans Pcglise de l'abbaye de Saint-Denis" en France, la chasse ren- 
fermant les ossements de saint Louis clait deposee derrierc l'autel 
matutinal, ce qui nlempechait pas le chapitre de la sainte Chapelle 
de Paris de posseder un reliquaire contenant le clief du saint roi. 
On comprend des lors que, pendant le moyen fige, si le nombre des 
chasses etait limite par le nombre des corps-saints, il n'en etait pas 
de meme des reliquaires, puisque la possession d'une plIPCPÜG d'un 
de ces corps, ou d'un morceau dletolfe, ou dlun objet ayant appar- 
tenu a un saint, obligeait le possesseur a faire faire un reliquaire. 
Aussi messayerons-nous pas de donner un catalogue, meme tres- 
sommaire, des principaux reliquaires du moyen  Non seulement 
les tresors des abbayes, des cathedrales et meme des eglises parois- 
siales en possedaient en quantite innombrable, mais les oratoires 
des princes ou des seigneurs en etaient garnis. Les particuliers 
memcs avaient des reliquaires dans leurs maisons. La plupart de 
ces meubles, grands ou petits, richement ornes ou simples, etaient 
faits de metaux precieux, ou tout au _moins de cuivre ou rllivoirc. 
Il yavait cependant des reliquaires de bois precieux, de cristal et 
' (l: rächnud csl; gmvd dans le Bulletin du Conzitd (les arts de la Ifrance; ÜHHÜUS 
1853, 1854, n" 3.   l  
5 Manuscr. de la Biblioth. naL, fonds Lavalliürc, Il" 44'- PPOUBFÜÜS: flfvaäm: ÜÜUIIÜ" 
ries, portraits, xv" siizclo.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.