Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1184106
ARMOIRE 
bles etait obtenue au moyen des ferrures necessaircs et de peintures 
recouvrant les panneaux. La menuiserie etait d'une grande simpli- 
cite; les planches formant les panneaux, asselnbläes a grain d'orge 
(Hg. 9) ou simplement colles a joints vifs. Il semble qu'alors on 
tenait a conserver a ces armoires l'aspect d'un 
meuble robuste, bien ferme. Ce ne fut que  
beaucoup plus tard que la sculpture vint dc-  
corer ces menuiseries. Nous ne pourrions  
aflirmcr cependant qu'il n'y eüt pas, avant le Ä-l-l 
XVc siecle, d'armoires sculptees : mais en ob- 
servant les rares exemples d'objets de menuiserie romane, on pour- 
rait admettre que les panneaux (lorsque la peinture seule n'etait 
pas appelee a les decorer) recevaient une sculpture plate, champ- 
levee, telle que celle que nous voyons encore conservee sur l'une 
des portes de la cathedrale du Puy en Velay. Les panneaux de cette 
luorte, de sapin, representcnt des sujets peints sur une gravure 
dont les fonds sont renlonces de 2 ou 3 millimetres. Nous avons 
vu en ftllemagne, dans la cathedrale de Munich, des armoires du 
xv" siecle dont les planches sont ainsi travaillees; les fonds sont 
peints en bleu sombre, et les ornements conservent la couleur na- 
turelle du bois. Souvent aussi les vantaux des armoires-tresors 
etaient-ils bordes de bandes de fer battu, etame ou peint, avec re- 
hauts dores. Ces bandes de fer, croisees en facon de treillis avec 
rivets aux rencontres, etaient pose-es sur cuir, sur drap ou velin. 
Mais une des plus belles armoires anciennes connues se trouve dans 
le tresor de la cathedrale de Noyon. Les panneaux sont entieremcnt 
peints a Pcxterieur et a l'interieur, et deja le couronnement de ce 
meuble, qui date des dernieres annees du xnr siecle, est orne de 
sculptures. Cette armoire etait certainement destinee, comme celle 
de Bayeux, a renfermer des chasses et ustensiles reserves au culte. 
A Pexterieur, les panneaux sont couverts de peintures ünes sur fond 
pourpre damasqtiine, et bleu seine de fleurs de lis blanches, repre- 
sentant des saints; aPinterieur, ce sont des anges jouant de divers 
instruments de musique, tenant des encensoirs et des chandeliers. 
De petits creneaux se decoupent sur le couronnement. Ce genre 
d'ornement fut employe frequemment dans le mobilier pendant le 
XIVC sieclc. Voici un ensemble de cette armoire  nous suppo- 
sons les volets ouverts, et, comme on peut le remarquer, ces volets 
sont brises, dest-a-dire qu'ils se developpent en dix feuilles, afin de 
ne pas presenter une saillie genante lorsque l'armoire est ouverte. 
Les volets sont suspendus a des pentures de fer etame, et la pein-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.