Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1185553
LANDHSIÄ 
'1 46 
lliiläillOlll. dans de Jaetits poelons. Les recliauds remplis de braise a la 
tete des landiers, se trouvant a la hauteur de la main et hors du foyer 
de la eheminee, facilitaient la preparation de ces mets. 
Nous donnons (fig. 1) un de ces landiers de cuisine depose au mu- 
see de (lluny. Sa hauteur est de  '12; le diametre du reeliaud su- 
[ierieur est de 0'225. A la base de la tige, on voit trois crochets des- 
tines a supporter la broche. Vers la partie superieure de la tige estun 
crochet recouvert A, muni d'une boucle B, a laquelle etaieut sus- 
pendues les laetitcs pincettes destinees a attiser le feu du lburneau 
superieur C, une cuiller de fer ou une iburehette, pour retourner les 
viandes ou remuer les sauces. Cette boucle, dont nous donnons le 
detail en E, etait faite -de facon que les pincettes, en raison de la 
forme de leur tete G, [iouvaicnt facilement etre suspendues au cro- 
chet F. Les objets accroches aux boucles E servaient egalement pour 
le roti. On voit enl] le reclraud de fer battu qui se posait sur lateteD du 
landier, pour recevoir la braise. Les gens de la cuisine mangeaient 
meme sur ces petits fourneaux, tout en se ehauffantä Quelquefois, 
mais plus rarement, la tete du landier se divisait en deux recdiaiids? 
Cielait donc alors quatre plats que llon pouvait apprlfiter et faire 
cuire, en dehors du foyer, sur lequel etaifznt suspendues une ou 
plusieurs marmites au moyen de la eremaillere et de trepierls, et 
devant lequel tournaient une ou deux broches garnies de plusieurs 
pieces. La chemine-e suflisait seule ainsi pour appreter un repas 
abondant (fig.  
Dans le C harrois cleNynzes, Il" livre de Guillaume d'Orange (chan- 
sons de geste des x10 et XIIC siecllas), il est question du bagage du 
prince porte par trois cents betes de somme; les meubles et usten- 
siles destines a la cuisine ne sont pas oublies : 
a Bien vos sai dire que reporte li tierz : 
(r Preoz et pailles, chauderons et trepiez, 
K Et cros agus, tenailles et landirrs; 
a Quant il venront cl regue essilie 
a Que bien en [iuissent atorncr il mengier; 
a S'en serviront Guillaume le guerrier, 
(f Et en api-es trcstoz les chevaliers. n 
La Hg. 2 fora comprendre les divers procädäs du cuisson employäs 
simultandment autour de Pätre. Ordinairement un gros anneau dtait 
' Nous avons encore vu cet usage conscrvd dans quelques campagnes de l'ouest et du 
rentre de la France. 
Il GXISLQÜ. encore, ll y u quelques LHHIUÜS, des landlcrs a deux rechauds dans une
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.