Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1185438
IMAGE 
434 
gautche du spectateur. Dans le compartiment de gaucho sont figurees 
les scenes qui precedent immediatement le crucifiement de Notre- 
Seigneur: Jestis est amene devant Pilatc; il est. flagelle, il porte sa 
croix. Au centre est represente le crucifiement; deux anges tenant le 
soleil et la lune accostent les bras dela croix; au sommet estsctilptee 
la figure symbolique do VAgneau dans un nimbe. De chaque cote du 
Christ on voit, a sa droite, la sainte Vierge; puis Pllglisiz, representee 
par une femme eouronnee, tenant un calice qu'elle (lleVO pour rece- 
voir le sang du Christ; a sa gauche, saint Jean, et la Synagogue sous 
la forme d'une femme tenant un etendard brise et les tables de l'an- 
cienne loi renversees; ses yeux sont couverts d'un bandeau. Au-des- 
sous du sujet principal, le Christ mort est enseveli; on apergoit sous 
le sarcophage un animal ressemblantnssez a un loup. Dans le com_ 
partiment de droite, au sommet, Jesus-Christ ressuscite assiste de 
deux anges; les saintes femmes viennent au tombeau; l'ange leur 
montre le sarcophage vide; des soldats sont endormis sous une 
arcade. Jesus apparait a hlarie-Madeleine, et lui dit: a Ne me tou- 
chez pas, car je ne suis pas encore monte vers mon Pere 1. a Il tient 
un phylactere dans sa main droite. Deux demi-cercles font voir les 
quatre evangelistes a la base des compartiments, places dans l'ordre 
suivant: saint Marc, saint Mathieu, saint Jean, saint Lue. Dans les 
lobes pris aux depens de la tete de la statue se trouvent: au centre, 
le Christ ressuscite, benissant et tenant le livre des Evangiles ouvert; 
a sa droite et a sa gauche, deux anges adorateurs. On retrouve ici 
le socle representant la Nativite que nous avons vu sous les pieds 
de llimage fermee.  
Llimage ouvrante du musee du Louvre a 0211-5 de hauteur: elle 
devait etre accrochee et non posee, comme le prouve le crochet fixe 
derriere le dossier du siege de la Vierge. Il etait d'usage aussi de 
placer dans les eglises des statues ouvrantes d'une assez grande di- 
mension, dans lesquelles on deposait des reliques. Lorsqu'en 1'166 le 
sanctuaire de Feglise abbatiale de Vezelay fut detruit par un incendie, 
[lugues de Poitiers raconte qu'une statue de bois de la sainte Vierge, 
seule , ne fut pas atteinte par le feu. Cette circonstance etant consi- 
deree comme miraculeuse, les moines examinerent la statue avec 
soin, et ils virent qu'elle avait une petite porte m'es-bien fermee, 
entre les deux epaules. Llayant ouverte, le prieur et les assistants 
constaterentl'existence de reliques precieuses deposees dans le corps 
de la statue, qui des lors fut placee sur le nouveau maitre autel, ou 
1 Evangile svlon saint Jean.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.