Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1185349
1225 
HORLOGE 
munis, du cete de la tetfr, de deux colonnettes sur les chapiteaux 
desquelles allaient laosee une tringle garnie de bassins pour rece- 
voir des lumieres. Les magniliques tombeaux de bronze emuille et 
flore qui, dans Feglise de Villeneuvc, pres de Nantes, reconvraient les 
sepullurcs des princesses Alix et Yolande de Bretagne, etaient entou- 
res de chandeliers fixes propres ä recevoir des cierges. ll en etait 
de meme pour les tombeaux de l'abbaye de Braisne. Les vestiges de 
ces dispositions nous sont conserves dans le curieux recueil de 
Gaigneres, faisant aujourdlhui partie de la bibliotheque Bodleienne 
ä Oxford. (Voy. le Dictionnaire didiTühilfüClfilzfe, au mot TOMBEAU.) 
HORLOGE, s. f. Nous ne parlons ici que des horloges meubles, non 
des horloges fixes, comme celles qui tiennent a un monument et sont 
flestinees a donner l'heure aux habitants d'une cite ou d'un quartier. 
L'usage de placer des horloges dans l'interieur des appartements 
n'est pas nouveau; toutefois, jusqu'au xv" siecle, ce meuble etait un 
objet assez rare pour quo l'on 11816 trouvait que dans des palais, des 
monasteres ou des chateaux. Dans Fantiquite et dans les premiers 
temps du moyen äge, on avait deja des horloges transportahlffs dont 
le mouvement etait produit par lhieoulement de l'eau (clepsydre). 
En 505 ou 500, Gondebaud, possesseur du royaume de Bourgogne, 
reeut de 'l'h1'vodorie, roi d'llalie, deux horloges, dontl'uue etait mue 
au moyen de l'eau 1. Les statuts de l'ordre de (liteaux parlent d'hor- 
loges meubles mues par des rouages et des poids. Plus tard, nous les 
voyons mentionnees dans le Roman (le la Rose: 
Et refait sonner ses orlogcs, 
Par ses sales et par ses loges, 
A roüs trop sotlvennent 
De pardurable movement "l. 
Nous ifessayerons pas de decrire le mecanisme de ees horloges 
primitives; (zelu devait ressembler beaucoup {i ces coielcous que l'on 
   H dans res ue toutes les maisons de m sans (le notre 
iencontie encore p (1   , l  
  a oite dans la uelle etfut renlerme le IHÜCHIIISITIC 
temps. uant e  (l  I , 
1 f  e re ilus ou moms richement LlUCOFCC de seul itures eL 
elle poux al l  7    
de peintures, mais ne se composait que d ais de bois, sorte de petite 
armoire au milieu de laquelle se detucliait le cadran. La sonnerie 
f Hist. de Bourgogne, par dom Plancher, t. I, p 
a Vers 21288 et suiv,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.