Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1185309
i 
HERSE, s. f. (irätelfier). Sorte de traverse de fer, de cuivre ou de 
bois posee sur un ou deux pieds, ou suspendue par des potences, 
sur laquelle on disposait des cierges dans les choeurs, a cote ou de- 
vant l'autel, devant les chasses des saints, pres des tombeaux parti- 
culierement veneres, dans certaines chapelles. Ce meuble est encore 
en usage dans les eglises; il se compose habituellement aujourd'hui 
d'un triangle de fer herisse de pointes verticales, en forme d'il, d05_ 
tinees a retenir de petits cierges. 
a Entre le choeur et le sanctuaire ( de la cathedrale de Lyon), au 
a milieu, est un chandelier a sept branches appele frätelieog en latin 
  ou TtESlGHtHH, 1, compose de deux colonnes de cuivre 
(t hautes de six pieds , sur lesquelles il y a une espeee de pgutrc de 
a cuivre de travers, avec quelques petits ornements de corniches et 
a de moulures, sur laquelle il y a sept bassins de cuivre avec sept 
a cierges qui hrülent aux fetes doubles de premiere et de Seconde 
a classe..... A cette porte (du haut du chceur) il (Parcheveque) salue 
(t d'une inclinaison de tete l'autel, puis etant, a cote du rätelier ou 
(K chandelier a sept branches, il ote sa mitre "l.  
La gravure que le sieur de Mauleon donne de ce meuble est fort 
grossiere ; elle ne peut que nous fournir un renseignement plus pre- 
cis que le texte. Nous chercherons a Yinterpreter ici du mieux qu'il 
nous sera possible (fig. l). Les colonnes eannelees qui supportent 
la traverse feraient supposer que la herse de la cathedrale de Lyon 
pouvait appartenir au style du sanctuaire (fin du xne siecle), dans 
lequel on remarque un grand nombre de pilastres canneles. L'une 
des deux colonnes porte un crochet. a Uencensoir est accroche, 
a des le commencement de vepres, au pilier droit du ratelier, et la 
a navette est au milieu de l'autel. Le thuriferaire, qui doit etre sous- 
l a Ordo cereorum instar rastri circa altarc. Usus cnlturac cenoman. Mss. accendatur 
a omncs lampades ecclesia-z et rastrufn ante ct retro. n Consuet. Mss.  Crucis BurdegaL 
ante anno 1305 ; a Debent lwrtari cadavcra familiarium pcr quatuor familiarcs dicti m0- 
u nasterii coram altari B. M. V. extra januaria ejusdcm altaris, et rastelluln ejusden, 
a altaris debet compleri de candclis. n (Du Cange, Glass.) 
2 Voyages liturg. en France, par le sieur de Mauläon, p. 44. 
1.  16
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.