Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1185262
M7 
FORME 
et l'os etaicnt, pendant toute la periode romane, souvent empleyeg 
dans la composition des sieges, des tables, et des meubles a la portee 
de la main; ces matieres etaient tournees, gravecs de dessins delicats 
que l'on remplissait d'une matiere noire, rouge ou verte, ou bien P0- 
sees en placages (gaiement graves, et colles ou cloues sur une carcasse 
de bois. C'est dapres ces donnees que nous supposons que la forme 
(fig. 'l) est fabriquee. Les montants de face, les appuis et les pieds 
sont en partie composes de morceaux d'ivoire et de plaques graves 
et nielles. L'appui est une marqueterie d'ivoire, de bois et de mor- 
ceaux de1ne'tal; un tapis sans coussins couvre la tablette servant de 
siege. Une marche de bois, plaquce d'ouvrages de marqueterie, est, 
suivant l'usage, placee en avant du siegeflloutes les salles intericures 
des palais, des monasteres et des habitations privees, a cette epoque, 
etant toujours carrelees ou dallecs, il etait necessaire de disposer 
sous les pieds des personnes assises un parquet tenant au siege.  
Les formes romanes ou de la pcriode ogivale conservent un aspect 
severe, une sorte de rigiditc que nous ne trouvons pas dans les 
autres sieges : c'est que les formes etaicnt destinees, dans l'ordre 
religieux ou civil, a des personnes remplissant de graves devoirs, 
pendant l'accomplissement desquels il etait convenable de garder une 
posture deccnte. Nous voyons ces meubles garnis de tapis le plus 
souvent sans coussins. Les dossiers sont droits, les appuis disposes 
plutot pour servir de separation que dlaccoudoirs. Vers la {in du 
x11" siccle, les dossiers prirent plus de hauteur, et plus tard encore, 
ils furent souvent surmontes de dais. Nous trouvons dans quelques 
manuscrits des formes qui semblent avoir etc disposees pour que les 
assesseurs du personnage principal ne puissent converser entre eux 
pendant la seance. 
Nous donnons (fig. 9) un de Ces Siägesä La forme centrale est 
elevee de deux marches et placee en avant des formes secondaires; 
ces dernieres sont comme autant de niches de bois carrees, comple- 
tement separees les unes des autres par des cloisons pleines, On 
comprend qu'une pareille disposition ne permettait aux assesseurs 
ou auditeurs aucune distraction; mais aussi devaient-ils s'endormir 
volontiers dans leur compartiment, pour peu que la cause ou la dis- 
cussion se PFOlOIIgCÄl. 
S'il nous reste en France un assez grand nombre de formes rixes 
ou stalles, nous n'en possedons pas de mobiles, composecs d'un 
grand nombre de sieges. Celles que lion voit dans quelques musees 
Le Romuleon, manuscr. 
n" 6984, Biblioth. 
nat., XV" sifäcle.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.