Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1183649
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1185249
1,15 
FORME 
franges altachees aux barres horizontales, suivant un usage assez 
repandil a la fin du xv" siecle, au moyen de bandes de fer battu etame 
elouecs sur le bois; plus tard encore, les bandes de fer sont rempla- 
cees par des galons de passementerie. Ces petites franges se retrou- 
vent sur les bois des fauteuils jusque vers le milieu du xvlr sieele. 
FORME, s. f. (fourme). Mot qui s'emploie quelquefois comme 
chaire (siege), mais plus generalement comme banc divise en stalles, 
avec appui, dossier et dais. On donnait aussi le nom de fourmes aux 
stalles des eglises. Nous n'avons pas a nous occuper ici des stalles 
fixes, qui sont immeubles; nous ne parlerons que des bancs divises 
par des appuis, qui conservent le caractere d'un meuble pouvant 
etre deplace. Nous avons dit ailleurs deja que les sie'ges etaient, 
pendant le moyen age, de formes et de dimensions tres-variees. Les 
grand salles des cliateaux etaient destinees a divers usages; c'etait 
la qu'on recevait, qu'on assemblait les vassaux, que la famille se reu- 
nissait, qu'on donnait lesgrands repas, que le seigneur rendait la 
justice. La grand salle etait ordinairement terminee a l'une de ses 
extremites par une estrade sur laquelle etaient disposees des formes 
de bois plus ou moins richement deeorees et tapissees, servant de siege 
au chef de la juridiction seigneuriale et a ses assesseurs. Ces sieges 
avaient la forlne d'un banc continu, mais ou chaque place etait mar- 
quee par une separation ; habituellement la forme centrale etait plus 
elevee que les autres. 
La forme est un siege d'honneur; elle n'est pas toujours accom- 
pagnee du dais, mais elle possede un dossier.  
Les peintures murales, les vignettes des manuscrits et les bas- 
reliefs des x18 et XII" siecles, nous presentent des formes generale- 
ment depourvues de dais, mais divisees par stalles avec dossier. Pen- 
dant Pepoque romane, et jusqu'a l'entier developpement du style 
adopte au X1118 siecle, ces sieges a plusieurs places sont massifs et 
ne pouvaient se transporter facilement. S'ils sont de bois, ils parais- 
sent tailles et sculptes a meme d'enormes pieces de charpente. Ce 
n'est pas par Pelegante combinaison des differents membres de la me- 
nuiserie que ces meubles se font remarquer, mais bien plutot par 
Peclat des peintures ou des etoffes dont ils sont couverts. S'ils se 
composent de riches matieres, telles que l'ivoire, des bois precietix, 
de l'or, de l'argent, ou meme de Fetain, leur caractere general con- 
serve une certaine lourdeur en harmonie avec le style adopte dans 
l'architecture; mais ils se couvrent de dessins tres-üns obtenus par 
des incrustations ou de la marqueterie.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.